Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Au Lesotho, l’armée dément avoir mené un coup d’État

    En savoir plus

  • Golan : les combats continuent entre les jihadistes et les casques bleus

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

Amériques

Le corps du poète chilien Pablo Neruda exhumé pour lever les doutes sur sa mort

© AFP | Pablo Neruda

Vidéo par Georges LAEDERICH

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/04/2013

Les opérations d’excavation du poète Pablo Neruda, officiellement décédé d’un cancer, ont débuté lundi. L’exhumation de ses restes doit déterminer les causes de sa mort en 1973. Une mort que ses proches imputent au régime de Pinochet.

Quarante ans après la mort de Pablo Neruda, des proches du poète chilien, appuyés par le Parti communiste, continuent de marteler qu’il a été assassiné sous la dictature d’Augusto Pinochet... Pour en être certaine, la justice a ordonné l'exhumation du corps de Neruda, qui repose à Isla Negra sur la côte chilienne. Le début des opérations d’excavation, qui ont début lundi 8 avril, intervient après des années de combat mené, entre autres, par Manuel Araya, son ancien secrétaire présent le jour de sa mort.

"Il a été assassiné suite à la piqure qu'on lui a faite le 23 septembre 1973 à 4 heures de l'après-midi et Neruda est mort 5 heures après cette injection. Il devait partir pour le Mexique le 24 à 10 heures du matin... Tout était prêt pour que Neruda quitte ce pays qu'il devait fuir", affirme-t-il.

À l'époque le célèbre poète communiste est un fervent opposant à la dictature et est convaincu qu'en exil au Mexique il peut faire tomber le régime de Pinochet. Ce dernier prenant conscience de la menace l'aurait alors fait éliminer...

3 000 victimes de la dictature de Pinochet

Officiellement, Pablo Neruda est mort d'un cancer de la prostate 12 jours après le putsch du 11 septembre 1973 contre son ami le président Salvador Allende. Bien que d'année en année les doutes s'accumulent, la justice ne donne pas suite.

"J'ai commencé à frapper à la porte des gouvernements quand on a accédé à la démocratie, j'ai demandé à être reçu pour pouvoir leur raconter que Neruda avait été assassiné, mais je n'ai pas été entendu parce que personne n'osait parler", assure Manuel Araya.

Il faudra attendre juin 2012 pour que la justice chilienne accepte de rouvrir le dossier Neruda. Parallèlement, les autorités se penchent également sur les circonstances d'autres morts survenues sous la dictature, notamment celle de l'ancien président Allende... Concernant Pablo Neruda, si l'autopsie confirme l’empoisonnement, le nom de l'ancien Prix Nobel chilien viendra s'ajouter aux 3 000 victimes de la dictature de Pinochet.

Première publication : 07/04/2013

  • CHILI

    Michelle Bachelet se porte officiellement candidate à la présidence du Chili

    En savoir plus

  • CHILI

    La justice chilienne ordonne l'ouverture du testament de Pinochet

    En savoir plus

  • CHILI

    Santiago ouvre une enquête pour la première fois sur la mort d'Allende

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)