Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait pas d'ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Irak : une trentaine de morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

EUROPE

Dépendre des aides sociales est "un choix de vie", selon David Cameron

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/04/2013

Ventant les mérites de sa réforme du système de prestations sociales, le Premier ministre britannique, David Cameron, a déclaré dans une lettre publiée dimanche que vivre de l'État-providence était devenu "un choix de style de vie" pour certains.

Le Premier ministre britannique conservateur David Cameron a défendu dimanche sa réforme en profondeur du système de prestations sociales, affirmant que dépendre de l'Etat-providence était devenu "un choix de style de vie" pour certains de ses concitoyens.

"L'Etat-providence a été inventé pour aider les personnes à sortir de la pauvreté, mais il a piégé trop de gens en les maintenant dans ce système. Il devait être une mesure provisoire en période difficile, mais il est devenu un choix de style de vie pour certains", a estimé M. Cameron dans une lettre publiée dimanche dans le tabloïd The Sun.

Le système des prestations sociales "a été conçu pour nous rassembler, il crée au contraire du ressentiment", a-t-il jugé.

"Personne ne veut travailler dur et voir ses revenus âprement gagnés utiliser à financer des choses qu'il ne peut pas s'offrir ou à maintenir dans la dépendance des générations", a-t-il poursuivi, défendant sa réforme du système des prestations sociales qui entre en vigueur ce mois-ci.

"Nous faisons de grands changements. Ce sont des changements dictés par un principe simple: rétablir la justice qui devrait être au coeur de notre système social et de notre fiscalité", a assuré M. Cameron. "Nous disons à toute personne qui travaille dur dans notre pays: nous sommes à vos côtés."

Cette réforme de l'Etat-providence, la plus importante depuis plusieurs décennies au Royaume-Uni, prévoit notamment un plafond du montant des allocations versées à une personne en âge de travailler (16-64 ans), une diminution de l'aide au logement dans le cas où un foyer dispose d'un logement social plus grand que ses besoins et une refonte de l'aide aux personnes handicapées.

Elle s'inscrit dans le cadre de la politique du gouvernement de réduction des dépenses destinée à diminuer le déficit public et vise à inciter des Britanniques à retrouver du travail, selon M. Cameron.

L'opposition travailliste a elle accusé le gouvernement d'imposer, avec cette réforme, une baisse de ressources "choquantes" à des millions de personnes.

AFP

Première publication : 07/04/2013

  • LIBYE

    Visite surprise de David Cameron à Tripoli

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Cameron promet un référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l'UE

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Les propos de David Cameron sur l'UE provoquent de vives réactions

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)