Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

EUROPE

Dépendre des aides sociales est "un choix de vie", selon David Cameron

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/04/2013

Ventant les mérites de sa réforme du système de prestations sociales, le Premier ministre britannique, David Cameron, a déclaré dans une lettre publiée dimanche que vivre de l'État-providence était devenu "un choix de style de vie" pour certains.

Le Premier ministre britannique conservateur David Cameron a défendu dimanche sa réforme en profondeur du système de prestations sociales, affirmant que dépendre de l'Etat-providence était devenu "un choix de style de vie" pour certains de ses concitoyens.

"L'Etat-providence a été inventé pour aider les personnes à sortir de la pauvreté, mais il a piégé trop de gens en les maintenant dans ce système. Il devait être une mesure provisoire en période difficile, mais il est devenu un choix de style de vie pour certains", a estimé M. Cameron dans une lettre publiée dimanche dans le tabloïd The Sun.

Le système des prestations sociales "a été conçu pour nous rassembler, il crée au contraire du ressentiment", a-t-il jugé.

"Personne ne veut travailler dur et voir ses revenus âprement gagnés utiliser à financer des choses qu'il ne peut pas s'offrir ou à maintenir dans la dépendance des générations", a-t-il poursuivi, défendant sa réforme du système des prestations sociales qui entre en vigueur ce mois-ci.

"Nous faisons de grands changements. Ce sont des changements dictés par un principe simple: rétablir la justice qui devrait être au coeur de notre système social et de notre fiscalité", a assuré M. Cameron. "Nous disons à toute personne qui travaille dur dans notre pays: nous sommes à vos côtés."

Cette réforme de l'Etat-providence, la plus importante depuis plusieurs décennies au Royaume-Uni, prévoit notamment un plafond du montant des allocations versées à une personne en âge de travailler (16-64 ans), une diminution de l'aide au logement dans le cas où un foyer dispose d'un logement social plus grand que ses besoins et une refonte de l'aide aux personnes handicapées.

Elle s'inscrit dans le cadre de la politique du gouvernement de réduction des dépenses destinée à diminuer le déficit public et vise à inciter des Britanniques à retrouver du travail, selon M. Cameron.

L'opposition travailliste a elle accusé le gouvernement d'imposer, avec cette réforme, une baisse de ressources "choquantes" à des millions de personnes.

AFP

Première publication : 07/04/2013

  • LIBYE

    Visite surprise de David Cameron à Tripoli

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Cameron promet un référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l'UE

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Les propos de David Cameron sur l'UE provoquent de vives réactions

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)