Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

EUROPE

Le Luxembourg prêt à prendre des mesures pour limiter son secret bancaire

© AFP | Luc Frieden, ministre des Finances luxembourgeois

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/04/2013

Le Luxembourg est, avec l’Autriche, le seul pays européen à ne pas communiquer l'identité des clients étrangers de ses banques. Mais le gouvernement a annoncé sa volonté de changer les règles en réponse, notamment, à l’affaire "Offshore leaks."

Le Luxembourg est prêt à modifier les règles régissant le secret bancaire et à coopérer plus étroitement avec les autorités fiscales étrangères, a annoncé son ministre des Finances, Luc Frieden, une déclaration saluée par son homologue allemand.

"Le Luxembourg n'est pas un paradis fiscal", a assuré Luc Frieden dans un entretien publié par le Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung, un journal allemand.

Evoquant la tendance générale au développement des échanges d'informations fiscales, il a ajouté: "Nous ne rejetons plus catégoriquement cela, contrairement à autrefois."

"Le Luxembourg ne dépend pas des clients qui cherchent à réduire leurs impôts", a-t-il assuré.

Le secret bancaire et les paradis fiscaux sont revenus sur le devant de la scène ces derniers jours après la crise chypriote et la publication par plusieurs dizaines de médias dans le monde entier de révélations sur le fonctionnement des paradis fiscaux.

Le Luxembourg et l'Autriche sont aujourd'hui les deux seuls Etats de l'Union européenne qui refusent de communiquer aux autres pays membres l'identité des titulaires étrangers de comptes bancaires dans leurs établissements financiers.

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, s'est dit satisfait des déclarations du Luxembourg.

"Je salue toute avancée vers l'échange automatique d'informations", a-t-il déclaré au Saarbrücker Zeitung.

Vendredi, Wolfgang Schäuble avait annoncé vouloir faire pression sur l'Union pour faire adopter des mesures de lutte contre les paradis fiscaux (voir: ). Le gouvernement allemand a par ailleurs demandé à plusieurs journaux allemands de lui communiquer les informations dont ils disposeraient sur des fraudes fiscales présumées.

Reuters

Première publication : 07/04/2013

  • FISCALITÉ

    Les “Offshore Leaks” : une immense somme de documents secrets sur les paradis fiscaux

    En savoir plus

  • FISCALITÉ

    “Il existe une solution simple et définitive au problème des paradis fiscaux”

    En savoir plus

  • FISCALITÉ

    Paradis fiscal : un proche de François Hollande a investi aux Caïmans

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)