Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May attendue à Davos ce jeudi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des troupes sénégalaises et nigérianes aux frontières de la Gambie

En savoir plus

LE DÉBAT

Lanceurs d'alerte : un risque, à quel prix ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Lanceurs d'alerte : un risque, à quel prix ? (partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Centrafrique : les déplacés disent adieu à contrecœur au camp de Mpoko

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Live by Night ", quand Ben Affleck joue les gangsters

En savoir plus

FACE À FACE

Primaire à gauche : Manuel Valls en difficulté

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Brexit et météo : le froid s'installe"

En savoir plus

asie

Deux otages français retrouvent la liberté

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/04/2013

Pierre Borghi, un photographe indépendant enlevé il y a quatre mois à Kaboul, a réussi à échapper à ses ravisseurs. Le Quai d'Orsay a également annoncé ce lundi la libération d'un second otage français. Leurs détentions étaient restées secrètes.

Un photographe français enlevé en novembre en Afghanistan est parvenu à échapper lundi à ses ravisseurs et il a été transféré à Kaboul où il a été remis aux responsables de l'ambassade de France, a annoncé le ministère afghan de l'Intérieur.

Un deuxième Français enlevé dans le pays a été libéré, a indiqué dans la soirée le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, sans donner plus de détails.

"Deux de nos compatriotes enlevés en Afghanistan ont été libérés. Nous nous réjouissons de leur libération", a-t-il dit à Reuters.

Quatre individus armés avaient kidnappé le photographe Pierre Borghi le 28 novembre dernier dans une rue de la capitale, Kaboul, a précisé le porte-parole du ministère afghan de l'Intérieur, Sediq Sediqqi. Il a été détenu en plusieurs endroits, dont une fois à l'arrière d'un véhicule.

Ce photographe indépendant de 29 ans, originaire de Grenoble, a échappé à ses ravisseurs dans la province de Wardak, non loin de Kaboul, et a réussi à atteindre un poste de contrôle des forces gouvernementales.

De là, il a été conduit dans la capitale par les forces de sécurité afghanes, a dit le porte-parole, ajoutant qu'il était en bonne santé. Selon lui, il est probable qu'il ait été enlevé par des membres du crime organisé, qui l'ont remis par la suite à des insurgés.

REUTERS

Première publication : 08/04/2013

  • AFGHANISTAN

    Kaboul condamne un bombardement meurtrier de l'Otan dans l'est de l'Afghanistan

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Double attentat en Afghanistan en marge de la visite du secrétaire américain à la Défense

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Un ex-soldat de l’Armée rouge, disparu depuis 33 ans, retrouvé en Afghanistan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)