Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Arabie saoudite : le temps du changement

En savoir plus

DÉBAT

Loi sur le renseignement : sécurité ou liberté ?

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle au Burundi : le risque de déstabilisation

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Renseignement : une loi qui inquiète

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Budget britannique : to cut or not to cut?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'Iran fait la chasse aux coupes de cheveux "sataniques""

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : un haut responsable en fuite dénonce un "coup d'État"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'amour fait songer, vivre et croire"

En savoir plus

FOCUS

Finlande : les populistes au gouvernement?

En savoir plus

asie

Deux otages français retrouvent la liberté

© AFP

Vidéo par Cécile GALLUCCIO

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/04/2013

Pierre Borghi, un photographe indépendant enlevé il y a quatre mois à Kaboul, a réussi à échapper à ses ravisseurs. Le Quai d'Orsay a également annoncé ce lundi la libération d'un second otage français. Leurs détentions étaient restées secrètes.

Un photographe français enlevé en novembre en Afghanistan est parvenu à échapper lundi à ses ravisseurs et il a été transféré à Kaboul où il a été remis aux responsables de l'ambassade de France, a annoncé le ministère afghan de l'Intérieur.

Un deuxième Français enlevé dans le pays a été libéré, a indiqué dans la soirée le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, sans donner plus de détails.

"Deux de nos compatriotes enlevés en Afghanistan ont été libérés. Nous nous réjouissons de leur libération", a-t-il dit à Reuters.

Quatre individus armés avaient kidnappé le photographe Pierre Borghi le 28 novembre dernier dans une rue de la capitale, Kaboul, a précisé le porte-parole du ministère afghan de l'Intérieur, Sediq Sediqqi. Il a été détenu en plusieurs endroits, dont une fois à l'arrière d'un véhicule.

Ce photographe indépendant de 29 ans, originaire de Grenoble, a échappé à ses ravisseurs dans la province de Wardak, non loin de Kaboul, et a réussi à atteindre un poste de contrôle des forces gouvernementales.

De là, il a été conduit dans la capitale par les forces de sécurité afghanes, a dit le porte-parole, ajoutant qu'il était en bonne santé. Selon lui, il est probable qu'il ait été enlevé par des membres du crime organisé, qui l'ont remis par la suite à des insurgés.

REUTERS

Première publication : 08/04/2013

  • AFGHANISTAN

    Kaboul condamne un bombardement meurtrier de l'Otan dans l'est de l'Afghanistan

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Double attentat en Afghanistan en marge de la visite du secrétaire américain à la Défense

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Un ex-soldat de l’Armée rouge, disparu depuis 33 ans, retrouvé en Afghanistan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)