Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burundi: "tout va bien madame la marquise"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : début de l'exhumation de Sankara et 12 de ses compagnons d'armes tués en 1987

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Serge Klarsfeld : "Il faut combattre les démagogues, comme Marine le Pen"

En savoir plus

FOCUS

Le Liban, une année sans chef d'État

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France - Maroc : fin de la discorde ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fifa : qui succédera à Blatter ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jeannette Bougrab : "Ma mère a réussi à briser cette malédiction de naître femme"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'industrie du futur : le plan d'Emmanuel Macron pour moderniser la France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Asie du sud-est : la tragédie des Rohingyas

En savoir plus

Une personnalité française ou internationale, issue de l’univers économique, culturel, politique ou diplomatique, nous livre son regard sur l’actualité. Le mercredi à 16h45 et le samedi à 8h45.

L'ENTRETIEN

L'ENTRETIEN

Dernière modification : 09/04/2013

Denis Sassou Nguesso, président de la République du Congo

Le président congolais Denis Sassou Nguesso est l’invité de Jean-Karim Fall, à l’occasion de sa visite officielle à Paris. Alors que l’enquête judiciaire en France sur les "biens mal acquis" empoisonne les relations entre Paris et Brazzaville, Denis Sassou Nguesso s’irrite de l’ingérence de la justice française dans les affaires intérieures du Congo.

Le dossier des "biens mal acquis" a été "très rapidement évoqué" lors de l'entretien avec François Hollande dans , explique Denis Sassou Nguesso sur FRANCE 24.

"Même s'il y avait délit établi, détournement ou corruption et je ne sais pas quoi d’autre au Congo, je pense que la justice française n'est pas habilitée à traiter des délits qui se produisent au Congo. Pas plus que la justice congolaise ne pourrait venir ici en France prendre des affaires pour les traiter à Brazzaville. C'est le principe de non-ingérence et il est clairement établi comme ça’, affirme le chef de l'Etat congolais.

Denis Sassou Nguesso dénonce le "harcèlement des médias" à ce propos, mais "cela ne nous retire pas le sommeil", assure-t-il.

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/05/2015 Serge Klarsfeld

Serge Klarsfeld : "Il faut combattre les démagogues, comme Marine le Pen"

Beate et Serge Klarsfeld, le couple mythique de "chasseurs de nazis", incarnent depuis près d'un demi-siècle le combat contre l'oubli de la Shoah. Dans leurs "Mémoires" (Ed....

En savoir plus

23/05/2015 droits des femmes

Jeannette Bougrab : "Ma mère a réussi à briser cette malédiction de naître femme"

Dans son ouvrage "Maudites" (Éd. Albin Michel), Jeannette Bougrab, ancienne secrétaire d'État de Nicolas Sarkozy et ancienne présidente de la Haute autorité de lutte contre les...

En savoir plus

13/05/2015 Ukraine

Iatseniouk : "Toutes les parties sont engagées dans le processus de désescalade en Ukraine"

Trois mois après les accords de Minsk, le Premier ministre Arseni Iatseniouk est à Paris, où il a rencontré François Hollande et Manuel Valls. Dans le même temps, le président...

En savoir plus

06/05/2015 Algérie

Kamel Daoud : "Faire de 'Je suis Charlie' une religion me dérange"

L'écrivain algérien Kamel Daoud, qui a reçu mardi le Goncourt du premier roman pour "Meursault, contre-enquête", aux éditions Actes Sud, est l'invité de France 24. Il revient...

En savoir plus

02/05/2015 Syrie

Meriam Rhaiem : "Il voulait faire de ma fille une future endoctrinée"

Meriam Rhaiem a sauvé sa fille de l’enfer syrien. En octobre 2013, un peu plus d’un an après avoir divorcé, celui qui est devenu son ex-mari enlève leur bébé, Assia, et l'emmène...

En savoir plus