Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le copilote de la Germanwings était-il dépressif ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Offensive militaire au Yémen - Elections départementales en France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crash de l'A320 de Germanwings - Les élections au Nigeria

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Chômage, au-delà de la courbe

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : la fête nationale endeuillée par l'attentat du Bardo

En savoir plus

MODE

Alaïa, Jarrar et Kayrouz marient l'ascèse à la sensualité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Nigeria : les 2 principaux rivaux signent un accord de paix

En savoir plus

#ActuElles

Les super héroïnes débarquent dans la BD

En savoir plus

Une personnalité française ou internationale, issue de l’univers économique, culturel, politique ou diplomatique, nous livre son regard sur l’actualité. Le lundi et le mercredi à 16h45. Le samedi à 7h45.

L'ENTRETIEN

L'ENTRETIEN

Dernière modification : 09/04/2013

Denis Sassou Nguesso, président de la République du Congo

Le président congolais Denis Sassou Nguesso est l’invité de Jean-Karim Fall, à l’occasion de sa visite officielle à Paris. Alors que l’enquête judiciaire en France sur les "biens mal acquis" empoisonne les relations entre Paris et Brazzaville, Denis Sassou Nguesso s’irrite de l’ingérence de la justice française dans les affaires intérieures du Congo.

Le dossier des "biens mal acquis" a été "très rapidement évoqué" lors de l'entretien avec François Hollande dans , explique Denis Sassou Nguesso sur FRANCE 24.

"Même s'il y avait délit établi, détournement ou corruption et je ne sais pas quoi d’autre au Congo, je pense que la justice française n'est pas habilitée à traiter des délits qui se produisent au Congo. Pas plus que la justice congolaise ne pourrait venir ici en France prendre des affaires pour les traiter à Brazzaville. C'est le principe de non-ingérence et il est clairement établi comme ça’, affirme le chef de l'Etat congolais.

Denis Sassou Nguesso dénonce le "harcèlement des médias" à ce propos, mais "cela ne nous retire pas le sommeil", assure-t-il.

COMMENTAIRE(S)

Les archives

27/03/2015 Turquie

Erdogan : "La Turquie pourrait fournir un soutien logistique à l’opération saoudienne au Yémen"

En pleine offensive saoudienne au Yémen, le président turc Recep Tayyip Erdogan, qui a accordé un entretien exclusif à France 24, affirme que la Turquie pourrait fournir une...

En savoir plus

23/03/2015 Benjamin Netanyahou

"Obama ne voit pas que le gouvernement de l'Iran ne change pas"

Daniel Pipes, président du Middle East Forum, une organisation destinée à promouvoir les intérêts américains au Moyen-Orient, est très circonspect quant aux négociations en cours...

En savoir plus

21/03/2015 Arménie

Génocide arménien : le président Sarkissian dénonce le "négationnisme" d'Erdogan

Dans une interview exclusive accordée à France 24, le président arménien Serge Sarkissian a regretté le choix de son homologue turc de commémorer la bataille de Gallipoli le jour...

En savoir plus

18/03/2015 Afrique

Mo Ibrahim : "Il faut s’écarter de l’afro-pessimisme et de l’afro-optimisme"

Mo Ibrahim, entrepreneur anglo-soudanais, a fondé le géant des télécommunications Celtel, avant de créer la Fondation Mo Ibrahim, qui a pour mission d'améliorer la gouvernance en...

En savoir plus

18/03/2015 Tunisie

"La situation en Libye représente une menace pour la Tunisie"

Taïeb Baccouche, ministre des Affaires étrangères tunisien, revient sur la mort annoncée d'un des hommes les plus recherchés de Tunisie, Ahmed Rouissi, l'un des chefs du groupe...

En savoir plus