Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Une personnalité française ou internationale, issue de l’univers économique, culturel, politique ou diplomatique, nous livre son regard sur l’actualité. Le lundi et le mercredi à 16h45. Le samedi à 7h45.

L'ENTRETIEN

L'ENTRETIEN

Dernière modification : 09/04/2013

Denis Sassou Nguesso, président de la République du Congo

Le président congolais Denis Sassou Nguesso est l’invité de Jean-Karim Fall, à l’occasion de sa visite officielle à Paris. Alors que l’enquête judiciaire en France sur les "biens mal acquis" empoisonne les relations entre Paris et Brazzaville, Denis Sassou Nguesso s’irrite de l’ingérence de la justice française dans les affaires intérieures du Congo.

Le dossier des "biens mal acquis" a été "très rapidement évoqué" lors de l'entretien avec François Hollande dans , explique Denis Sassou Nguesso sur FRANCE 24.

"Même s'il y avait délit établi, détournement ou corruption et je ne sais pas quoi d’autre au Congo, je pense que la justice française n'est pas habilitée à traiter des délits qui se produisent au Congo. Pas plus que la justice congolaise ne pourrait venir ici en France prendre des affaires pour les traiter à Brazzaville. C'est le principe de non-ingérence et il est clairement établi comme ça’, affirme le chef de l'Etat congolais.

Denis Sassou Nguesso dénonce le "harcèlement des médias" à ce propos, mais "cela ne nous retire pas le sommeil", assure-t-il.

COMMENTAIRE(S)

Les archives

17/12/2014 Chine

Le dalaï-lama vante le "réalisme" du président chinois Xi Jinping

Le dalaï-lama a accordé un entretien exclusif à France 24. Selon lui, le nouveau pouvoir chinois est plus conciliant avec la cause tibétaine et pourrait prochainement pencher en...

En savoir plus

16/12/2014 Sergueï Lavrov

Sanctions occidentales : "La Russie sortira renforcée", assure Lavrov

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s’est déclaré confiant dans la capacité de son pays à faire face au choc économique créé par les sanctions occidentales,...

En savoir plus

16/12/2014 France

Florence Aubenas : "La France a de multiples visages"

Florence Aubenas, grand reporter au journal Le Monde, est l’auteur de l’ouvrage "En France" (Ed. L’Olivier).

En savoir plus

13/12/2014 Yasser Arafat

"La mort d'Arafat n’était ni naturelle, ni accidentelle"

Dix ans après le décès de Yasser Arafat, l’ancien président de l'Autorité palestinienne, les causes de sa mort n'ont toujours pas été élucidées. Emmanuel Faux, Rédacteur en chef...

En savoir plus

10/12/2014 Torture

"La torture continue d’être pratiquée dans de nombreux pays"

Trente ans après la signature de la Convention internationale contre la torture, ratifiée depuis par 154 États, Yves Berthelot, président de l'Organisation mondiale contre la...

En savoir plus