Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Offre surprise de Free sur le géant américain T-Mobile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement, et après ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

EUROPE

À Hanovre, Merkel demande à Poutine de "donner leur chance aux ONG"

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/04/2013

Lors de l'inauguration du Salon industriel de Hanovre, à laquelle le président russe était invité, la chancelière allemande n'a pas hésité à interpeller Vladimir Poutine sur la situation des ONG en Russie, où elles font l'objet d'enquêtes.

À l'occasion de l'inauguration du Salon industriel de Hanovre, qu'elle effectuait en compagnie du président russe, la chancelière allemande Angela Merkel a interpellé Vladimir Poutine sur les problèmes rencontrés par plusieurs organisations internationales en Russie.

Dans son discours d'inauguration, elle a demandé à ce que l'on "donne leur chance aux organisations non-gouvernementales, aux multiples associations dont nous savons en Allemagne qu'elles sont un moteur d'innovation". L'innovation sera un élément essentiel de la modernisation et la diversification de l'économie russe, a-t-elle dit. "Nous pensons que (la coopération) peut s'exprimer avec succès lorsqu'il existe une société civile dynamique", a également déclaré Merkel à son invité.

Très applaudis, ses propos étaient une allusion directe aux enquêtes menées en Russie contre plusieurs organisations internationales, dont des fondations politiques allemandes, enquêtes qui ont provoqué le courroux des partenaires de Moscou.

Dans un entretien à la première chaîne de télévision publique allemande ARD diffusé dimanche, le président russe avait à nouveau défendu ces inspections, estimant que le peuple russe avait "le droit" de savoir quelles organisations installées dans le pays recevaient un financement étranger "et dans quel but".

Devant le centre des congrès de Hanovre, qui accueillait la cérémonie d'inauguration, une centaine de personnes manifestaient pacifiquement, à l'appel d'Amnesty International et de Human Rights Watch, réclamant notamment qu'"on laisse tranquilles les ONG".

Sur la question des espaces de liberté laissés à la société civile, "il nous faut poursuivre la discussion", a dit Mme Merkel, qui devait à l'issue de la cérémonie dîner avec M. Poutine pour évoquer, entre autres, le cas des ONG contrôlées.

C'est la deuxième fois en six mois que Mme Merkel égratigne M. Poutine en public : en novembre 2012, Mme Merkel, lors d'un forum à Moscou rassemblant des représentants de la société civile des deux pays, s'était interrogée sur la condamnation de deux des membres du groupe Pussy Riot à deux ans de camp pour une "prière punk" anti-Poutine chantée dans la cathédrale de Moscou.

Des relations commerciales au beau fixe

De son côté, à Hanovre, M. Poutine, prenant la parole avant elle, a fait l'éloge des relations commerciales solides entre les deux pays. Le commerce bilatéral a atteint un plus haut historique de 74 milliards d'euros l'an dernier, a-t-il rappelé, ajoutant "je suis sûr que nous atteindrons 100 milliards bientôt".

La Russie était déjà le partenaire officiel de la Foire de Hanovre, qui se targue d'être le plus grand salon industriel du monde, en 2005, à une époque plus faste des relations germano-russes. De nombreux contrats avaient alors été signés en marge du salon, mais rien de tel n'est prévu cette année.

Il n'en reste pas moins que les liens économiques entre les deux pays sont forts et appelés à se renforcer. Le gaz russe est crucial pour l'approvisionnement en énergie de la première économie européenne.

Avec dépêches


Première publication : 08/04/2013

  • RUSSIE

    Vladimir Poutine promulgue une loi qualifiant les ONG "d'agents de l'étranger"

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Moscou place sous contrôle les ONG estampillées "agents de l'étranger"

    En savoir plus

  • RUSSIE

    La Douma adopte une loi pour contrôler les ONG

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)