Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Vidéo : Le difficile retour des musulmans de Bangui dans leur quartier de PK5

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

Asie - pacifique

Un puissant séisme frappe le sud de l'Iran

© AFP

Vidéo par Cécile GALLUCCIO

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/04/2013

Au moins 30 personnes sont mortes dans un tremblement de terre qui a secoué, mardi, le sud de l'Iran. La centrale nucléaire de Bouchehr, située à une centaine de kilomètres de l'épicentre du séisme, n'aurait pas été endommagée.

Un puissant séisme a frappé, mardi 9 avril, une zone rurale du sud de l'Iran, à une centaine de kilomètres de la ville de Bouchehr où est construite la seule centrale nucléaire du pays, faisant au moins 30 morts et 800 blessés, selon l'agence iranienne Isna. L'installation nucléaire, située sur la côte du Golfe, n'a pas été endommagée, a affirmé le gouverneur général de la province de Bouchehr, Fereydoun Hasanvand.

Des équipes de secours ont été envoyées dans la zone du séisme et le chef du Croissant-Rouge iranien, Mahmoud Mozafar, a dit craindre que le bilan s'alourdisse. "Il est probable qu'il y ait des dégâts, étant donné que la zone touchée est rurale", a-t-il expliqué aux médias, notant des "dégâts majeurs" et un village "détruit à 100%" dans la zone de Khormoj.

Selon la télévision, les communications téléphoniques ont été coupées dans le secteur touché où près d'une quinzaine de répliques ont été enregistrées, la plus forte étant mesurée à 5,3 de magnitude. Kaki, une localité de 12 000 habitants, est située à 89 km au sud-est de la ville côtière de Bandar Bouchehr.

Les autorités se sont voulu rassurantes sur l'impact de la secousse sur l'unique centrale nucléaire du pays. "Aucun dégât n'a été enregistré à la centrale nucléaire de Bouchehr", a déclaré Fereydoun Hasanvand à la télévision iranienne. L'ingénieur en chef de la centrale, Mahmoud Jafari, a également assuré à la télévision qu'il n'y avait eu "aucune rupture dans les protocoles opérationnels ou de sécurité".

Le séisme a eu lieu à 16h22 (locales, 11H52 GMT), selon le Centre américain de géophysique (USGS) qui a estimé sa magnitude à 6,3. La secousse a été ressentie jusqu'à la grande ville de Shiraz, située dans les terres à 170 km au nord-est de Kaki.

Elle a été aussi ressentie dans les monarchies arabes du Golfe proches de l'Iran, notamment les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Qatar et le Koweït provoquant la panique dans certaines tours de bureaux, selon des témoins.

La centrale nucléaire de Bouchehr, construite au bord du Golfe par la Russie qui fournit son combustible, a connu de nombreux déboires et arrêts techniques depuis son entrée en production à l'automne 2011. Moscou avait repris en 1995 la construction de la seule centrale iranienne, commencée par les Allemands avant la révolution islamique de 1979.

Le séisme le plus meurtrier ces dernières années a tué 31 000 personnes à Bam (sud), soit un quart de la population de la ville, en décembre 2003. En août 2012, deux secousses de magnitude 6,3 et 6,4 avaient fait 306 morts et plus de 3 000 blessés près de la ville de Tabriz (nord-ouest).

Avec dépêches

Première publication : 09/04/2013

  • DIPLOMATIE

    L'Iran possèdera l'arme nucléaire sous peu, selon Obama

    En savoir plus

  • NUCLÉAIRE IRANIEN

    L'Iran et l'AIEA ne parviennent pas à trouver un accord

    En savoir plus

  • IRAN

    L'ayatollah Khamenei rejette la proposition de dialogue initiée par Washington

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)