Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

EUROPE

50 000 tonnes de viande de bœuf vendues en Europe pourraient contenir du cheval

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/04/2013

L'autorité néerlandaise de la sécurité alimentaire a ordonné le retrait de la vente de quelque 50 000 tonnes de viande de bœuf qui pourraient avoir été mélangées à de la viande de cheval. Près de 370 sociétés à travers l'Europe en ont acheté.

Le scandale de la viande de cheval va-t-il être relancé par une nouvelle affaire ? C'est en tout cas ce que laissent craindre les déclarations inquiétantes des autorités sanitaires néerlandaises (NVWA) : elles ont indiqué, mercredi 10 avril, que quelque 50 000 tonnes de viande de bœuf "pourraient avoir été mélangées avec de la viande de cheval". Une viande qui a ensuite été vendue à près de 370 entreprises à travers l'Europe par l'intermédiaire du grossiste néerlandais Willy Selten.

"La NVWA s'en remet à la prise de responsabilités de la part des acheteurs [les clients du grossiste, NDLR] afin qu'ils retirent du marché les produits fabriqués avec la viande provenant de chez Selten", a ajouté la NVWA dans un communiqué. Elle précise toutefois que si la sécurité de la viande ne peut être garantie, "il n'y a pas de signes indiquant un danger pour la santé publique".

370 acheteurs à travers l'Europe

Les autorités sanitaires ont indiqué avoir informé 130 acheteurs néerlandais que la viande qu'ils ont achetée auprès de la société Selten pourrait être mélangée à de la viande de cheval, l'enquête de la NVWA et du parquet ayant montré que l'origine de la viande vendue par cette société était "peu claire ou inconnue". Ces 130 acheteurs néerlandais ont "vraisemblablement" retravaillé la viande pour la vendre à leur tour à d'autres sociétés, selon la NVWA.

Ces sociétés sont, dès lors, tenues de tracer tous les produits en question, d'informer leurs partenaires commerciaux et disposent de deux semaines pour "mener l'enquête" avant d'informer le NVWA des résultats de leurs investigations, qui seront contrôlées par la NVWA elle-même.

Environ 370 acheteurs à travers l'Europe, dont en Allemagne, en France et en Espagne, ont été prévenus grâce au "système d'alerte rapide pour la nourriture" via leurs gouvernements respectifs, qui seront responsables d'éventuelles mesures à prendre.

Selten transformait des carcasses de chevaux

Le secteur agroalimentaire est encore sous le coup de l'affaire qui a éclaté en février avec la découverte, au Royaume-Uni, de viande chevaline dans des lasagne censées être au bœuf. Le scandale a ensuite fait tâche d'huile en Europe. 

La société Selten n'est, elle, pas inconnue des autorités néerlandaises. Le parquet avait déjà annoncé, en février, avoir effectué une perquisition dans cette société située dans la ville de Oss, dans le sud-est des Pays-Bas. Selon le parquet, la société transformait des carcasses de chevaux en provenance des Pays-Bas et d'Irlande en morceaux de viande, pour ensuite les mélanger à de la viande de bœuf. L'entreprise revendait ces mélanges comme étant de la viande de bœuf pure.

Les autorités néerlandaises avaient indiqué à l'époque que la société propriétaire de l'usine était suspectée de fraude et de blanchiment d'argent. Des documents administratifs ont été saisis lors de la perquisition.

Avec dépêches

Première publication : 10/04/2013

  • AGROALIMENTAIRE

    Du porc décelé dans des produits halal en Norvège et en Grande-Bretagne

    En savoir plus

  • SALON DE L'AGRICULTURE

    Vendre localement, l'antidote au scandale de la viande de cheval

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)