Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : insécurité alimentaire en Casamance

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : la rançon ou la mort ?

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

Amériques

Compromis au Sénat sur la vérification du profil des acheteurs d'armes

© AFP

Vidéo par Jonathan WALSH

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/04/2013

Sénateurs démocrates et républicains se sont entendus sur un texte qui prévoit de généraliser la vérification des antécédents des acquéreurs d'armes à feu. Un accord qui pourrait relancer l'adoption de certaines propositions de Barack Obama.

C'est un premier pas qui relance les perspectives d'une réforme du contrôle des armes à feu, même si la route reste jalonnée d'obstacles. Les sénateurs démocrates et républicains sont parvenus à un accord, mercredi 10 avril, sur l'extension des vérifications des antécédents des acheteurs d'armes. Une mesure qui fait l'objet d'un consensus dans la société américaine, mais à laquelle des Républicains avaient menacé de s'opposer.

Le texte sur lequel les sénateurs se sont entendus prévoit de rendre obligatoire la vérification des antécédents judiciaires et psychiatriques des acquéreurs d'armes, auprès d'un fichier du FBI, pour les ventes sur Internet et dans les foires spécialisées. Deux circuits qui, en représentant 40 % des ventes actuelles, sont devenus des voies privilégiées d'écoulement des armes dans le pays.

"Nous avons un accord pour empêcher les criminels et les malades mentaux et déséquilibrés de se procurer des armes, a annoncé le sénateur démocrate Joe Manchin. Si vous vous rendez dans une foire, vous serez traité de la même façon que dans un magasin, soumis aux vérifications", a-t-il expliqué.

La mesure "ne résoudra pas tout, mais elle est utile", a ajouté le républicain Pat Toomey, l'autre auteur du compromis qui devrait recueillir l'appui crucial de plusieurs autres républicains dans l'hémicycle.

Le Sénat vote à partir de ce jeudi

Moins de 4 mois après la tuerie de Newtown, qui a coûté la vie à 20 adultes et 6 enfants dans l'école élementaire de Sandy Hook, les sénateurs doivent se prononcer, à partir de jeudi, sur une série de mesures, dont celle sur la vérification du profil des acheteurs. La Chambre des représentants devra ensuite examiner les textes approuvés.

Le sujet étant délicat, les élus ont pris soin, mercredi, de répéter que les droits des propriétaires d'armes ne seraient en aucun cas rognés. Sans surprise, la National Rifle Association, le lobby américain pro-armes, a toutefois immédiatement rejeté le projet, le qualifiant par avance d'inefficace.

Le président Barack Obama, qui avait fait de cette réforme l'une des priorités de l'année, a déjà dû revoir ses ambitions à la baisse, le débat peinant à progresser à Washington. L'interdiction des armes d'assaut n'a, de l'aveu même des démocrates, aucune chance d'être adoptée. Mais deux autres mesures, contre le trafic d'armes et pour de nouveaux crédits pour la sécurité dans les écoles, sont plus consensuelles.

Avec dépêches

Première publication : 10/04/2013

  • ÉTATS-UNIS

    Obama promet de poursuivre le combat contre les armes à feu

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Le Connecticut renforce sa loi sur les armes, trois mois après le drame de Newtown

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Obama lâché par les sénateurs sur l'interdiction des armes d'assaut

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)