Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

Amériques

Compromis au Sénat sur la vérification du profil des acheteurs d'armes

© AFP

Vidéo par Jonathan WALSH

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/04/2013

Sénateurs démocrates et républicains se sont entendus sur un texte qui prévoit de généraliser la vérification des antécédents des acquéreurs d'armes à feu. Un accord qui pourrait relancer l'adoption de certaines propositions de Barack Obama.

C'est un premier pas qui relance les perspectives d'une réforme du contrôle des armes à feu, même si la route reste jalonnée d'obstacles. Les sénateurs démocrates et républicains sont parvenus à un accord, mercredi 10 avril, sur l'extension des vérifications des antécédents des acheteurs d'armes. Une mesure qui fait l'objet d'un consensus dans la société américaine, mais à laquelle des Républicains avaient menacé de s'opposer.

Le texte sur lequel les sénateurs se sont entendus prévoit de rendre obligatoire la vérification des antécédents judiciaires et psychiatriques des acquéreurs d'armes, auprès d'un fichier du FBI, pour les ventes sur Internet et dans les foires spécialisées. Deux circuits qui, en représentant 40 % des ventes actuelles, sont devenus des voies privilégiées d'écoulement des armes dans le pays.

"Nous avons un accord pour empêcher les criminels et les malades mentaux et déséquilibrés de se procurer des armes, a annoncé le sénateur démocrate Joe Manchin. Si vous vous rendez dans une foire, vous serez traité de la même façon que dans un magasin, soumis aux vérifications", a-t-il expliqué.

La mesure "ne résoudra pas tout, mais elle est utile", a ajouté le républicain Pat Toomey, l'autre auteur du compromis qui devrait recueillir l'appui crucial de plusieurs autres républicains dans l'hémicycle.

Le Sénat vote à partir de ce jeudi

Moins de 4 mois après la tuerie de Newtown, qui a coûté la vie à 20 adultes et 6 enfants dans l'école élementaire de Sandy Hook, les sénateurs doivent se prononcer, à partir de jeudi, sur une série de mesures, dont celle sur la vérification du profil des acheteurs. La Chambre des représentants devra ensuite examiner les textes approuvés.

Le sujet étant délicat, les élus ont pris soin, mercredi, de répéter que les droits des propriétaires d'armes ne seraient en aucun cas rognés. Sans surprise, la National Rifle Association, le lobby américain pro-armes, a toutefois immédiatement rejeté le projet, le qualifiant par avance d'inefficace.

Le président Barack Obama, qui avait fait de cette réforme l'une des priorités de l'année, a déjà dû revoir ses ambitions à la baisse, le débat peinant à progresser à Washington. L'interdiction des armes d'assaut n'a, de l'aveu même des démocrates, aucune chance d'être adoptée. Mais deux autres mesures, contre le trafic d'armes et pour de nouveaux crédits pour la sécurité dans les écoles, sont plus consensuelles.

Avec dépêches

Première publication : 10/04/2013

  • ÉTATS-UNIS

    Obama promet de poursuivre le combat contre les armes à feu

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Le Connecticut renforce sa loi sur les armes, trois mois après le drame de Newtown

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Obama lâché par les sénateurs sur l'interdiction des armes d'assaut

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)