Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Moyen-orient

Le Front Al-Nosra fait allégeance à Al-Qaïda

© AFP

Vidéo par Pauline PACCARD

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/04/2013

Dans un message publié sur Internet, Abou Mohammad al Golani, le chef du Front islamiste Al-Nosra a annoncé mercredi qu'il prêtait allégeance au chef d'Al-Qaïda. Il réfute en revanche tout parrainage avec la branche irakienne du réseau extrémiste.

Le chef du groupe islamiste Front Al-Nosra, engagé dans le combat contre le régime syrien de Bachar al-Assad, a officiellement fait allégeance, mercredi 10 avril, à Ayman al-Zawahiri, le chef d'Al-Qaïda.

Dans un message audio diffusé sur Internet, Abou Mohammad al Golani a indiqué que "les fils du Front Al-Nosra [avaient] renouvellé leur engagement auprès du cheikh du djihad Ayman al Zawahiri et lui [avaient] déclaré obéissance".

Le leader s'est en revanche démarqué de l'annonce de parrainage faite par la branche irakienne du réseau qui revendiquait mardi la paternité de son groupe. "Nous informons que ni le commandement d'Al-Nosra, ni sa Choura (conseil consultatif), ni son responsable général n'étaient au courant de cette annonce. Elle leur est parvenue via les médias et si le discours attribué est authentique, nous n'avons pas été consultés", a-t-il assuré.

La montée d'Al-Nosra inquiète l'Occident

L'émergence du Front Al-Nosra et son allégance à Al-Qaïda compliquent la réflexion en cours dans les pays occidentaux et arabes sur les moyens d'aider la rébellion islamiste.

Favorables au renversement du régime de Bachar al-Assad, les Occidentaux s'inquiètent du pouvoir croissant des combattants djihadistes musulmans sunnites dont l'idéologie farouchement anti-chiite entretient les tensions communautaires au Proche-Orient.

"Il est clair aujourd'hui que la France et l'Angleterre ne peuvent décemment pas fournir des armes sophistiquées à l'opposition syrienne en sachant qu'il y a un fort risque qu'elles tombent entre les mains de groupes djihadistes comme le Front Al-Nosra qui pourraient les retourner contre les intérêts des Occidentaux et d'autres pays de la région", explique Fabrice Balanche, directeur du Groupe de recherches et d'études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient, interrogé par FRANCE 24.


Apparu au début de l'année dernière, le Front Al-Nosra compte désormais parmi les mieux équipés et les mieux structurés de l'insurrection syrienne. Les États-Unis le considèrent comme une organisation terroriste.

Avec dépêches

Première publication : 10/04/2013

  • SYRIE

    Al-Qaïda en Irak revendique la paternité d'un groupe de djihadistes anti-Assad

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Nouvel échec de l'ONU à réglementer le commerce des armes

    En savoir plus

  • SYRIE

    La Ligue arabe consacre "sa rupture définitive" avec le régime des Assad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)