Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

  • L'écrivain de génie Gabriel Garcia Marquez s'est éteint à 87 ans

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

FRANCE

La mimolette normande bloquée aux portes des États-Unis

© Crédit Jastrow/ Wikipedia

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/04/2013

Depuis un mois, la mimolette française est bloquée dans un entrepôt du New Jersey. L’administration sanitaire américaine justifie le blocus par la présence de mites aux propriétés allergènes. Côté français, l'explication ne convainc pas.

La mimolette française ne passe plus les frontières américaines. Depuis plus d’un mois, une demie tonne du fromage orange fabriqué en Hexagone et voué à l'importation aux États-Unis a été mise en quarantaine par la Food and Drug Administration (FDA) dans un entrepôt du New Jersey et pourrait être détruite.

Le fromage affiné en Normandie fait l’objet d’un blocus sans explication logique, selon le responsable États-Unis de l'entreprise normande Isigny Sainte-Mère. "On importe de la mimolette depuis une vingtaine d'années mais depuis début mars, les inspecteurs de la FDA nous donnent du fil à retordre. Nos mimolettes ne passent pas les analyses", explique l’importateur à l'AFP, qui a envoyé l'an dernier 60 tonnes de mimolette aux États-Unis.

Les mites ont toujours existé !

Pourquoi une telle disgrâce ? Les explications restent confuses. Les inspecteurs de la FDA ont fait savoir que les "mites à fromage", sortes d'acariens microscopiques cultivés à dessein sur la croûte pour affiner le fromage, étaient allergènes. Pour James Coogan, qui dirige la fromagerie Ideal Cheese Shop à Manhattan, où l'on peut encore trouver de la mimolette, "les mites ont toujours existé ! C'est ridicule de bloquer ces fromages".

Un inspecteur de la FDA a toutefois indiqué au responsable des importations du fromage normand que le "taux de mites était supérieur au taux autorisé, sans pouvoir dire quel était ce taux autorisé".

"Save the mimolette"

Impuissant, l’importateur français avoue ne pas comprendre alors que certains étals de fromagers de New York sont en rupture de stock. De son côté, la FDA récuse toute interdiction de la mimolette aux États-Unis. "Il est néanmoins important de noter que tous les aliments exportés vers les États-Unis doivent être conformes aux normes américaines", explique la FDA.

Devant ce rejet fromager, la riposte s’est organisée. Une page Facebook dédiée au fromage orange a été créée début avril par des Américains friands du met français sous le titre "Save the mimolette" (Sauvons la mimolette).

Avec dépêches

Première publication : 10/04/2013

  • CHINE

    Le vin français, dernière victime de la contrefaçon chinoise

    En savoir plus

  • OENOLOGIE

    Le Beaujolais nouveau débarque sur les tables françaises... et étrangères

    En savoir plus

  • FRANCE - GASTRONOMIE

    "Faut-il manger de la baguette pour manger français ?"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)