Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Le golfe de Porto, un paradis entre terre et mer

En savoir plus

FRANCE

Le Monde refuse de transmettre ses fichiers "Offshore Leaks" à la justice

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/04/2013

Dans un éditorial publié ce mercredi, le quotidien français Le Monde répond par la négative à une requête du ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, qui a demandé à la presse de lui transmettre ses fichiers "Offshore Leaks".

Le quotidien français Le Monde, comme le quotidien belge Le Soir, refusent de fournir à la justice de leurs pays leurs fichiers "Offshore Leaks", comme cela leur a été demandé. 

"Protection des sources, protection de la mission d'information, sobre et rigoureuse, qui est la nôtre : pour ces deux raisons, Le Monde rejette fermement - comme l'ont fait les autres médias travaillant sur "Offshore Leaks" - toute demande, qu'elle soit judiciaire ou gouvernementale, de transmission de données", écrit mercredi le journal Le Monde dans un éditorial.

Le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, avait demandé mardi à la presse de communiquer à la justice les dossiers "Offshore Leaks" en sa possession, avec les noms des contribuables français ayant un compte à l'étranger non déclaré, "de manière à ce que la justice puisse faire son travail".

Protection des sources

"Le propos n'a été ni nuancé ni corrigé par d'autres autorités de l'État, réagit Le Monde. On peut donc en déduire qu'il exprime la position du gouvernement : le problème, c'est la presse. Ou, plus exactement, Le Monde, seul journal français à avoir eu accès à la masse de 2,5 millions de documents dits Offshore Leaks qui ont été recueillis par un consortium international de journalistes d'investigation".

"La presse, donc, deviendrait suspecte d'entrave à la justice si elle ne coopère pas ? Cette approche est pour le moins surprenante", poursuit le quotidien du soir. 

En Belgique, le quotidien Le Soir a également indiqué mardi qu'il ne pouvait "répondre favorablement" à la requête du procureur de Bruxelles, qui lui a demandé "de mettre à la disposition de la justice une copie des fichiers informatisés" dont le journal a fait état dans son édition du 4 avril.

"Le journaliste a l'obligation de protéger ses sources. Livrer un fichier comporte le risque de permettre l'identification de la personne qui est à la source de la fuite originelle", a rappelé Le Soir sur son site internet.

Avec dépêches


Première publication : 10/04/2013

  • FRANCE

    Le gouvernement demande à la presse de transmettre ses fichiers "Offshore Leaks" à la justice

    En savoir plus

  • Xavier Harel, auteur de "La grande évasion : le vrai scandale des paradis fiscaux"

    En savoir plus

  • Évasion fiscale : après l'affaire Cahuzac, "l'offshore leaks"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)