Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Pour une Europe du peuple"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

Afrique

Les premiers soldats français rentrent du Mali

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/04/2013

Une centaine de soldats français de l'opération Serval sont arrivés jeudi en France, conformément au calendrier de retrait des troupes françaises du Mali. En juillet, il ne devrait rester que 2 000 soldats français contre 4 000 actuellement.

Après trois mois de présence au Mali, les premiers soldats français sont rentrés jeudi 11 avril en France conformément au calendrier prévu par le président François Hollande.

Environ 120 hommes, du 1er Régiment de chasseurs parachutistes (1er RCP) de Pamiers, du 35e Régiment d'artillerie parachutiste (35e RAP) de Tarbes (Hautes-Pyrénées) et de la 11e Brigade parachutiste se sont posés et ont commencé à débarquer vers 15H30 à Blagnac, près de Toulouse matérialisant ainsi le début du retrait progressif de l'armée française.

"Ils rentrent (...) d'une belle mission de deux mois et demi sur zone", a déclaré le chef de corps du 1er RCP, le colonel Antoine de Loustal, venu les accueillir, "ce n'était pas quelque chose de simple. Ils ont été au contact (...) Il y a eu des combats extrêmement rudes face à des gens déterminés, fanatiques". Maintenant, "ils vont pouvoir un peu souffler", a-t-il ajouté.

Mobilisés dans l'urgence au mois de janvier dans le cadre de l’opération Serval, ces soldats ont en effet livré de difficiles combats contre les islamistes tout en leur infligeant de lourdes pertes, notamment dans le massif montagneux de l'Adrar des Ifoghas. Ils ont néanmoins souffert eux aussi de pertes humaines : cinq soldats français ont perdu la vie durant les combats.

Le nombre de soldats français présents au Mali s'élève à quelque 4 000 hommes. Ce début de retrait, très politique, sert essentiellement à montrer que la France entend passer au plus vite le relais aux forces africaines au Mali. Paris devrait donc poursuivre le rapatriement de ses soldats dans les semaines à venir en vue de ramener ses effectifs à 2 000 hommes en juillet. Paris maintiendra en outre un millier de soldats sur le terrain "de façon permanente", capables d’intervenir rapidement si nécessaire.

Avec dépêches

Première publication : 11/04/2013

  • MALI

    Les troupes de la Cédéao "totalement incapables", estime le Pentagone

    En savoir plus

  • MALI

    Les soldats français ratissent la région de Gao, fief du Mujao

    En savoir plus

  • MALI

    Mille soldats français resteront au Mali "de façon permanente"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)