Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sommet européen sur l'emploi : la croissance à l'ordre du jour

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La chasse au carbone

En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • François Hollande inaugure la Fondation Vuitton à Paris

    En savoir plus

  • Paris et Berlin s'entendent pour stimuler l'investissement en Europe

    En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Kate et William attendent leur deuxième enfant pour avril

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

  • La crainte s'empare des Iraniennes après des attaques à l'acide

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

Afrique

Les premiers soldats français rentrent du Mali

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/04/2013

Une centaine de soldats français de l'opération Serval sont arrivés jeudi en France, conformément au calendrier de retrait des troupes françaises du Mali. En juillet, il ne devrait rester que 2 000 soldats français contre 4 000 actuellement.

Après trois mois de présence au Mali, les premiers soldats français sont rentrés jeudi 11 avril en France conformément au calendrier prévu par le président François Hollande.

Environ 120 hommes, du 1er Régiment de chasseurs parachutistes (1er RCP) de Pamiers, du 35e Régiment d'artillerie parachutiste (35e RAP) de Tarbes (Hautes-Pyrénées) et de la 11e Brigade parachutiste se sont posés et ont commencé à débarquer vers 15H30 à Blagnac, près de Toulouse matérialisant ainsi le début du retrait progressif de l'armée française.

"Ils rentrent (...) d'une belle mission de deux mois et demi sur zone", a déclaré le chef de corps du 1er RCP, le colonel Antoine de Loustal, venu les accueillir, "ce n'était pas quelque chose de simple. Ils ont été au contact (...) Il y a eu des combats extrêmement rudes face à des gens déterminés, fanatiques". Maintenant, "ils vont pouvoir un peu souffler", a-t-il ajouté.

Mobilisés dans l'urgence au mois de janvier dans le cadre de l’opération Serval, ces soldats ont en effet livré de difficiles combats contre les islamistes tout en leur infligeant de lourdes pertes, notamment dans le massif montagneux de l'Adrar des Ifoghas. Ils ont néanmoins souffert eux aussi de pertes humaines : cinq soldats français ont perdu la vie durant les combats.

Le nombre de soldats français présents au Mali s'élève à quelque 4 000 hommes. Ce début de retrait, très politique, sert essentiellement à montrer que la France entend passer au plus vite le relais aux forces africaines au Mali. Paris devrait donc poursuivre le rapatriement de ses soldats dans les semaines à venir en vue de ramener ses effectifs à 2 000 hommes en juillet. Paris maintiendra en outre un millier de soldats sur le terrain "de façon permanente", capables d’intervenir rapidement si nécessaire.

Avec dépêches

Première publication : 11/04/2013

  • MALI

    Les troupes de la Cédéao "totalement incapables", estime le Pentagone

    En savoir plus

  • MALI

    Les soldats français ratissent la région de Gao, fief du Mujao

    En savoir plus

  • MALI

    Mille soldats français resteront au Mali "de façon permanente"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)