Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Le grand bond en avant de la croissance américaine

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

Afrique

Les premiers soldats français rentrent du Mali

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/04/2013

Une centaine de soldats français de l'opération Serval sont arrivés jeudi en France, conformément au calendrier de retrait des troupes françaises du Mali. En juillet, il ne devrait rester que 2 000 soldats français contre 4 000 actuellement.

Après trois mois de présence au Mali, les premiers soldats français sont rentrés jeudi 11 avril en France conformément au calendrier prévu par le président François Hollande.

Environ 120 hommes, du 1er Régiment de chasseurs parachutistes (1er RCP) de Pamiers, du 35e Régiment d'artillerie parachutiste (35e RAP) de Tarbes (Hautes-Pyrénées) et de la 11e Brigade parachutiste se sont posés et ont commencé à débarquer vers 15H30 à Blagnac, près de Toulouse matérialisant ainsi le début du retrait progressif de l'armée française.

"Ils rentrent (...) d'une belle mission de deux mois et demi sur zone", a déclaré le chef de corps du 1er RCP, le colonel Antoine de Loustal, venu les accueillir, "ce n'était pas quelque chose de simple. Ils ont été au contact (...) Il y a eu des combats extrêmement rudes face à des gens déterminés, fanatiques". Maintenant, "ils vont pouvoir un peu souffler", a-t-il ajouté.

Mobilisés dans l'urgence au mois de janvier dans le cadre de l’opération Serval, ces soldats ont en effet livré de difficiles combats contre les islamistes tout en leur infligeant de lourdes pertes, notamment dans le massif montagneux de l'Adrar des Ifoghas. Ils ont néanmoins souffert eux aussi de pertes humaines : cinq soldats français ont perdu la vie durant les combats.

Le nombre de soldats français présents au Mali s'élève à quelque 4 000 hommes. Ce début de retrait, très politique, sert essentiellement à montrer que la France entend passer au plus vite le relais aux forces africaines au Mali. Paris devrait donc poursuivre le rapatriement de ses soldats dans les semaines à venir en vue de ramener ses effectifs à 2 000 hommes en juillet. Paris maintiendra en outre un millier de soldats sur le terrain "de façon permanente", capables d’intervenir rapidement si nécessaire.

Avec dépêches

Première publication : 11/04/2013

  • MALI

    Les troupes de la Cédéao "totalement incapables", estime le Pentagone

    En savoir plus

  • MALI

    Les soldats français ratissent la région de Gao, fief du Mujao

    En savoir plus

  • MALI

    Mille soldats français resteront au Mali "de façon permanente"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)