Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Didier Guillaume : "Le Medef se comporte très mal"

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

Afrique

Amina, première Femen tunisienne, se dit libre et en sécurité

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/04/2013

Dans une vidéo postée sur la page Facebook des Femen, Amina, la jeune Tunisienne qui avait posé seins nus et déclenché un scandale dans son pays, dit avoir fui le domicile familial et s'être réfugiée quelque part en Tunisie.

Amina Tyler est libre et en sécurité. Dans une vidéo publiée sur la page Facebook du groupe Femen, la jeune Tunisienne connue pour avoir posé seins nus et qui semblait avoir disparu depuis plusieurs semaines témoigne.

La vidéo montre une conversation sur Skype entre la jeune femme et une autre membre des Femen. Celle-ci raconte avoir quitté le domicile familial après avoir été séquestrée et droguée par sa famille, qui l’aurait également forcée à lire des passages du Coran.

"Amina est maintenant en sécurité, et elle est déjà en train de planifier ses prochaines activités en tant que Femen. Nous lui avons proposé de quitter son pays, et elle a fermement répondu : 'D'abord je fais une action topless, et après ça seulement je quitterai la Tunisie'", peut-on lire sur la page Facebook des Femen.

La mère d'Amina s'exprime

La mère d’Amina a confirmé, ce lundi, que sa fille avait quitté la maison familiale depuis vendredi : "Ma fille a quitté vendredi à notre insu la maison et nous ne savons pas, depuis, où elle se trouve".

"J'ai peur pour ma fille qui suit un traitement psychiatrique depuis six ans", a-t-elle ajouté, précisant qu'elle venait de demander conseil au médecin d'Amina à Tunis et qu'elle comptait aussi se rendre dans l'après-midi au ministère de l'Intérieur pour déclarer la fugue de sa fille.

"Des parties instrumentalisent l'histoire de ma fille au détriment de son intérêt. (...) Il n'y a jamais eu d'histoire de kidnapping, nous essayons simplement de protéger notre fille en refusant de la laisser sortir toute seule par mesure de sécurité", a déploré la mère d'Amina, la voix étranglée.

Amina se trouverait quelque part en Tunisie

Inna Shevchenko, l'une des membres des Femen basée en France, a raconté les détails de la fuite d’Amina à ParisMatch.com. La jeune activiste aurait quitté le domicile familial vendredi, "quelques heures" après l’action des Femen contre le président tunisien à Paris. "Elle m’a téléphoné et m’a dit : 'Inna, je suis là ! C’est moi ! C’est Amina !'", a rapporté Inna Shevchenko.

"À ce moment-là, elle était avec des amis à Tunis, mais elle a bougé pendant le week-end", a-t-elle précisé à ParisMatch.com, ajoutant qu’Amina "s’est enfuie par elle-même, mais nous l’avons aidée à trouver un endroit dans lequel elle serait en sécurité. Nous avons tenté de la persuader de quitter la Tunisie, mais elle nous a répondu qu’elle ne partirait qu’après y avoir manifesté seins nus !".

La jeune fille qui s'était présentée sous le nom d'Amina Tyler a fait scandale en Tunisie en publiant mi-mars des clichés d'elle la poitrine nue barrée des mots "Mon corps m'appartient, il ne représente l'honneur de personne", ou encore "Fuck your morals", selon le mode d'action des Femen. En théorie, elle s'expose à des poursuites pour "atteinte aux bonnes mœurs", un délit passible de six mois de prison.

Avec dépêches

Première publication : 15/04/2013

  • TUNISIE

    Annoncée disparue, la Femen tunisienne se porte bien, selon son avocate

    En savoir plus

  • TUNISIE

    La première Femen de Tunisie portée disparue

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)