Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"La France, le Rwanda et les secrets des archives"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Code du travail : menu minceur"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

De Rugy élu président de l'Assemblée : une occasion manquée pour la parité

En savoir plus

LE DÉBAT

PMA "pour toutes les femmes" : qu'implique l'avis du Comité d'éthique ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "Tant pis si la droite n'est pas une alternative incontournable au macronisme"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "François de Rugy se fera respecter car il est respectable"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Prévention de la corruption : le retard des entreprises françaises

En savoir plus

FOCUS

Face à ses hooligans, la Russie applique la tolérance zéro

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'acteur caméléon Guillaume Gallienne fait ses débuts à l'opéra

En savoir plus

Moyen-orient

Syrie, patrimoine en danger

© Bernard Gagnon (Wikipiedia)

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/04/2013

Depuis deux ans, le conflit qui oppose la rébellion syrienne au régime de Bachar al-Assad n'en fini plus de décimer la population et de détruire la Syrie. Nombre de sites archéologiques de grande valeur ont déjà été touchés. Le point en images.

En deux ans de conflit, un grand nombre de sites historiques ont été endommagés ou pillés en Syrie.

L'Unesco et d'autres organisations internationales ont exprimé, à plusieurs reprises, leur inquiétude à propos de ces sites, dont six sont inscrits au patrimoine mondial de l'humanité, comme la vieille ville d'Alep et celle de Damas, ainsi que le Krak des chevaliers, célèbre château croisé, près de Homs.

En images ci-dessous, une petite revue de l'étendue des dégâts.

 

 

 

Première publication : 15/04/2013

  • SYRIE

    Alep, Bosra, Palmyre : le patrimoine culturel syrien en danger

    En savoir plus

  • SYRIE

    En images : le souk d'Alep, patrimoine de l'humanité, en partie ravagé par le feu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)