Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Boko Haram tue plusieurs civils dans l'attaque d'un marché dans le Nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

EUROPE

Meurtres néo-nazis en Allemagne : le procès reporté au 6 mai

© Photo AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/04/2013

Le procès de néo-nazis allemands accusés de meurtres racistes, qui devait s'ouvrir mercredi à Munich, est reporté au 6 mai. Suite à une polémique, le tribunal doit revoir la procédure d'accréditation des médias, notamment étrangers.

Le procès de néo-nazis pour une série de meurtres racistes, qui devait s'ouvrir mercredi à Munich (sud de l'Allemagne), a été reporté au 6 mai afin de revoir la procédure d'accréditation des médias, a annoncé lundi le tribunal.

Une grosse polémique avait agité l'Allemagne ces dernières semaines sur les modalités d'organisation du procès, et notamment la façon dont les places réservées à la presse avaient été attribuées, excluant les médias turcs, alors que huit des dix victimes sont turques ou d'origine turque.

Vendredi, la Cour constitutionnelle allemande de Karlsruhe avait demandé au tribunal de Munich d'accorder au moins trois places supplémentaires aux médias étrangers souhaitant couvrir ce procès, présenté comme l'un des plus grands procès de néonazis de l'Après-guerre.

"Au vu de la décision de la Cour constitutionnelle, une nouvelle procédure d'accréditation est nécessaire et elle ne peut-être organisée d'ici l'ouverture prévue des débats" mercredi, a expliqué le tribunal de Munich dans un communiqué.

Initialement, 50 places avaient été réservées aux journalistes pour le procès de Beate Zschäpe, 38 ans, soupçonnée d'avoir participé aux meurtres de huit Turcs ou Allemands d'origine turque et un Grec entre 2000 et 2006, ainsi qu'une policière allemande. Ces places avaient été attribuées par ordre d'arrivée des demandes.

Saisie par le journal turc Sabah, la Cour constitutionnelle allemande avait toutefois donné raison à ce dernier, vendredi.

La procédure retenue par le tribunal et son refus catégorique de la revoir avaient provoqué de nombreuses réactions d'incompréhension. Le gouvernement lui-même avait appelé à plusieurs reprises à une solution pragmatique.

La décision de la Cour constitutionnelle avait été saluée à Berlin. "Je suis très soulagé par la décision de Karlsruhe", avait réagi le ministre des Affaires étrangères Guido Westerwelle.

AFP

Première publication : 15/04/2013

  • ALLEMAGNE

    Les médias turcs exclus d'un procès de néonazis

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)