Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

EUROPE

Meurtres néo-nazis en Allemagne : le procès reporté au 6 mai

© Photo AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/04/2013

Le procès de néo-nazis allemands accusés de meurtres racistes, qui devait s'ouvrir mercredi à Munich, est reporté au 6 mai. Suite à une polémique, le tribunal doit revoir la procédure d'accréditation des médias, notamment étrangers.

Le procès de néo-nazis pour une série de meurtres racistes, qui devait s'ouvrir mercredi à Munich (sud de l'Allemagne), a été reporté au 6 mai afin de revoir la procédure d'accréditation des médias, a annoncé lundi le tribunal.

Une grosse polémique avait agité l'Allemagne ces dernières semaines sur les modalités d'organisation du procès, et notamment la façon dont les places réservées à la presse avaient été attribuées, excluant les médias turcs, alors que huit des dix victimes sont turques ou d'origine turque.

Vendredi, la Cour constitutionnelle allemande de Karlsruhe avait demandé au tribunal de Munich d'accorder au moins trois places supplémentaires aux médias étrangers souhaitant couvrir ce procès, présenté comme l'un des plus grands procès de néonazis de l'Après-guerre.

"Au vu de la décision de la Cour constitutionnelle, une nouvelle procédure d'accréditation est nécessaire et elle ne peut-être organisée d'ici l'ouverture prévue des débats" mercredi, a expliqué le tribunal de Munich dans un communiqué.

Initialement, 50 places avaient été réservées aux journalistes pour le procès de Beate Zschäpe, 38 ans, soupçonnée d'avoir participé aux meurtres de huit Turcs ou Allemands d'origine turque et un Grec entre 2000 et 2006, ainsi qu'une policière allemande. Ces places avaient été attribuées par ordre d'arrivée des demandes.

Saisie par le journal turc Sabah, la Cour constitutionnelle allemande avait toutefois donné raison à ce dernier, vendredi.

La procédure retenue par le tribunal et son refus catégorique de la revoir avaient provoqué de nombreuses réactions d'incompréhension. Le gouvernement lui-même avait appelé à plusieurs reprises à une solution pragmatique.

La décision de la Cour constitutionnelle avait été saluée à Berlin. "Je suis très soulagé par la décision de Karlsruhe", avait réagi le ministre des Affaires étrangères Guido Westerwelle.

AFP

Première publication : 15/04/2013

  • ALLEMAGNE

    Les médias turcs exclus d'un procès de néonazis

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)