Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Brésil – Pays-Bas : la Seleçao veut sauver son honneur

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Afrique

Les soldats tchadiens s'apprêtent à se retirer du Mali

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/04/2013

Dans un entretien donné dimanche à RFI, Le Monde et TV5 Monde, le président tchadien, Idriss Déby, a déclaré que ses troupes allaient se retirer du territoire malien où le conflit menace, selon lui, de se transformer en guérilla.

Après avoir contribué à chasser les islamistes des villes du nord du Mali, les troupes
tchadiennes vont se retirer de ce pays où elles risquent d'être prises dans un conflit de type guérilla, a déclaré le président tchadien, Idriss Déby, dans une interview diffusée dimanche.

Vendredi matin, un kamikaze a tué trois soldats tchadiens en faisant exploser ses charges sur un marché de Kidal, montrant que les islamistes, liés à Al Qaïda, sont toujours en mesure de frapper à l'intérieur des villes qu'ils contrôlaient voici quelques mois encore.

Deux mille Tchadiens ont combattu aux côtés des forces françaises depuis le mois de janvier pour reprendre aux islamistes les villes du nord du Mali, puis les montagnes et les zones désertiques qu'ils tenaient.

Le président Déby a expliqué à des médias français - dont RFI, TV5 Monde et Le Monde - que les combats à visage découvert face aux islamistes étaient terminés au Mali et que l'armée tchadienne n'était pas conçue pour mener une lutte de l'ombre,
de type guérilla, comme celle qui a lieu désormais dans le nord de ce pays.

"Nos soldats vont rentrer au Tchad. Ils ont accompli leur mission. Nous avons déjà retiré un bataillon mécanisé", a-t-il dit dans cette interview.

Le président tchadien a ajouté que l'armée tchadienne serait disponible pour participer à une future force des Nations unies qui devrait atteindre à terme les 10.000 hommes au Mali.

En mars encore, le ministre tchadien des Affaires étrangères avait mis en garde la France et ses alliés africains contre tout retrait hâtif du Mali, même si la majeure partie du pays avait été repris aux rebelles islamistes.

Les forces tchadiennes et françaises ont passé des semaines à ratisser les vallées du massif de l'Adrar des Ifoghas, naguère considérées comme des bases impénétrables des islamistes qui avaient conquis une grande moitié nord du Mali.

C'est le Tchad qui, dans l'offensive contre les islamistes, a payé le plus lourd tribut au Mali, avec une trentaine de soldats tués. Soulignant la nervosité des troupes dans les
villes libérées, des habitants et des responsables de Kidal ont déclaré que des militaires tchadiens avaient tiré dimanche des coups de feu en l'air et en direction d'hommes armés.

La France a commencé à retirer une partie de ses troupes engagées dans l'opération Serval, et compte faire ramener ses effectifs de 4.000 hommes actuellement à 1.000 à la fin de l'année.

Reuters

Première publication : 15/04/2013

  • MALI

    Trois soldats tchadiens tués dans un attentat-suicide au marché de Kidal

    En savoir plus

  • MALI

    Les premiers soldats français rentrent du Mali

    En savoir plus

  • MALI

    Les troupes de la Cédéao "totalement incapables", estime le Pentagone

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)