Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Chine : la croissance ralentit à 7,4% au premier trimestre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigéria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • Coupe d'Espagne : une finale Barcelone-Madrid sans Ronaldo

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

    En savoir plus

  • Hillsborough : 25 ans après, Liverpool demande toujours justice pour les victimes

    En savoir plus

EUROPE

Le pianiste turc Fazil Say condamné pour blasphème envers l'islam

©

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/04/2013

Le célèbre pianiste turc Fazil Say a été condamné ce lundi par un tribunal d'Istanbul à dix mois de prison avec sursis pour des insultes proférées sur Twitter envers l'islam. L'artiste, qui se dit athée, dénonce lui un procès politique.

"Ils veulent me faire croire en Dieu en me faisant passer un an et demi en prison", ironisait Fazil Say en décembre dernier, à l’approche de son procès pour blasphème. Un tribunal d’Istanbul a finalement réduit la peine du pianiste à 10 mois avec sursis, ce lundi 15 avril. Mais l’affront reste le même, aux yeux du pianiste turc.

"Je suis très triste de cette décision de justice rendue au nom de mon pays. C'est une déception pour moi du point de vue de la liberté d'expression", a-t-il déclaré sur sa page Facebook. "Davantage que pour ma personne, cette condamnation, alors que je n'ai commis aucun crime, est inquiétante pour la liberté de convictions et d'expression en Turquie".

Défense du vice-Premier ministre turc sur FRANCE 24

Son tort : avoir repris sur Twitter des vers du poète persan Omar Khayyam du XIe siècle, connu pour son épicurisme et sa prise de distance vis-à-vis des dogmes de l’islam rigoriste, et raillé un imam lors de son appel à la prière à Istanbul. En raison de ses saillies provocatrices, le pianiste âgé de 43 ans a été reconnu coupable "d’insulte aux valeurs religieuses d’une partie de la population". Sa peine ne sera appliquée qu’en cas de récidive dans les cinq ans, il est donc libre de ses mouvements.

Le vice-Premier ministre Bülent Arinç, interrogé sur FRANCE 24, a expliqué défendre "un monde libre de ses convictions religieuses", mais vouloir "agir contre les discours de haine et contre ceux qui agiraient pour délimiter, pour restreindre les convictions religieuses." La déclaration est assez vague pour à la fois englober la défense de Fazil Say et justifier sa condamnation.

La mémoire de Sivas

Athée militant, le compositeur de musique contemporaine Fazil Say défie régulièrement les autorités islamistes d’Istanbul en proposant des œuvres commémorant notamment le drame de Sivas, quand 37 intellectuels laïcs sont morts dans l’incendie de leur hôtel, mis à feu par des intégristes le 2 juillet 1993. Un opéra intitulé "Sivas" est en préparation pour 2014.

Lassé par son bras de fer avec le parti islamiste de l’AKP, le pianiste internationalement reconnu serait tenté par l'exil. Il a plusieurs fois évoqué la possibilité de s’installer au Japon.


Première publication : 15/04/2013

  • TURQUIE

    Le pianiste turc Fazil Say, athée militant, comparaît pour blasphème

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)