Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

EUROPE

Le pape François lance la réforme de la Curie

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/04/2013

Un mois après son élection, le pape François a annoncé la formation d'un conseil de huit cardinaux chargés de le conseiller en vu de réformer la Curie. Parmi eux ne se trouve qu'un seul Italien.

La très attendue réforme de la Curie romaine est lancée. Un mois exactement après son élection, le pape François a annoncé s’être entouré d’un conseil consultatif de huit cardinaux pour gouverner et réformer, grâce à leurs suggestions, l'administration centrale de l'Église, souvent contestée pour son opacité et éclaboussée par des scandales. Le premier souverain pontife venu d’Amérique du Sud hérite, en effet, d’une Église à l'image écornée par plusieurs affaires de pédophilie, mais aussi le scandale des fuites du VatiLeaks et des luttes intestines au sein de la Curie.

Élu il y a exactement un mois, l'ancien cardinal argentin Jorge Bergoglio a été choisi par le conclave - l'assemblée des 115 cardinaux électeurs - pour, entre autres, rénover le gouvernement de l'Église et renforcer la collégialité.

Depuis, celui-ci a fait appel à des prélats de tous les continents qui seront chargés non seulement de le conseiller, mais aussi d'étudier un projet de révision de la Curie, un organe que Benoît XVI n'avait pas su réformer.

Les huit cardinaux, originaires des cinq continents, viennent d'Italie, du Chili, d'Inde, d'Allemagne, de la République démocratique du Congo (RDC), des États-Unis, d'Australie et du Honduras. Le groupe sera dirigé par l'archevêque Giuseppe Bertello, président du gouvernorat de l'État de la Cité du Vatican et seul Italien du Conseil, qui est aujourd'hui considéré comme le favori pour succéder au cardinal Tarciscio Bertone, le secrétaire d'État du Vatican - le "Premier ministre" de l'Église -, vivement critiqué pour sa gestion des affaires vaticanes.

En optant pour la diversité, le pontife démontre qu'il prend au sérieux le souhait, formulé par de nombreux évêques, de voir le Vatican prendre davantage en compte leurs aspirations.

"En finir avec le centralisme romain"

"Il souhaite réaliser ce que le concile Vatican II avait décidé : une plus grande 'collégialité' dans le gouvernement de l'Église", analyse Jean-Marie Guénois, journaliste spécialiste des religions, dans un article publié dimanche 14 avril dans le Figaro. "En finir, donc, avec la cour papale et avec le centralisme romain. Pour davantage impliquer les cardinaux et évêques des continents dans les grandes décisions ", poursuit-il.

La commission consultative doit également examiner les changements apportés en 1988 par le pape Jean-Paul II, prédécesseur de Benoît XVI, au statut de la Curie. La dernière grande réforme de la Curie a été menée par le pape Paul VI en 1967. Selon certains spécialistes, le pape François pourrait notamment limiter la durée des
mandats des prélats de la Curie afin de lutter contre le cloisonnement qui a favorisé la création de clans au sein de l'administration centrale de l'Église.

Les réunions des cardinaux et le conclave qui ont précédé l'élection de François ont été l'occasion d'un vaste débat entre les dignitaires de l'Église sur l'avenir de l'institution et ont débouché sur l'arrivée sur le trône de Saint-Pierre du premier pape non-européen. La première réunion du groupe aura lieu du 1er au 3 octobre, mais le souverain pontife est déjà en contact personnel avec les huit cardinaux.

Avec dépêches

Première publication : 15/04/2013

  • RELIGION

    Les grands axes du pontificat du pape François se font attendre

    En savoir plus

  • VATICAN

    Le pape François imprime son style pour sa première Semaine sainte

    En savoir plus

  • RELIGION

    Le pape François souhaite "une Église pauvre, pour les pauvres"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)