Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque Mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Drame du "cercueil volant" en Côte d'Ivoire et un riche couple sauve des migrants en mer

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

  • Justice : Oscar Pistorius condamné à cinq ans de prison

    En savoir plus

  • Confusion autour de la tenue du procès de Simone Gbagbo mercredi

    En savoir plus

  • Mort du PDG de Total Christophe de Margerie

    En savoir plus

  • Kobané résiste à l'EI, le Premier ministre irakien se rend à Téhéran

    En savoir plus

  • Quand les virus mortels fascinent Hollywood

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 au Qatar se jouera en hiver, tranche Blatter

    En savoir plus

  • Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque Mondiale, appelle à la mobilisation

    En savoir plus

  • Yémen : l’irrémédiable ascension des Houthis, nouveaux maîtres de Sanaa

    En savoir plus

  • Ligue des Champions : à Nicosie, le PSG veut consolider sa première place

    En savoir plus

  • Oscar de la Renta, le célèbre styliste des Premières dames, est mort

    En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

Culture

Une première collection permanente du Louvre Abou Dabi bientôt sur les cimaises

© AFP | Un journaliste devant une statue romaine au futur Louvre Abou Dabi

Texte par Priscille LAFITTE

Dernière modification : 17/04/2013

Le Louvre Abou Dabi, encore en cours de construction, va présenter quelque 130 œuvres acquises depuis quatre ans. Une salle sur l’île de Saadiyat, au large de la capitale émiratie, exposera cette collection permanente dès le 22 avril.

Le Louvre Abou Dabi est sur les rails. À partir du 22 avril, le musée exposera les 130 œuvres d’art de sa première collection permanente dans une salle du bâtiment encore en construction sur l’île de Saadiyat, au large de la capitale des Émirats arabes unis.

"Portrait d'une dame", papier collé de Pablo Picasso daté 1928.

D’abord prévu pour ouvrir en 2013 ou 2014, le Louvre Abou Dabi devrait être inauguré en 2015. Fruit d’un partenariat avec plusieurs musées de France, dont le Louvre, bien sûr, mais aussi le Centre Pompidou, le musée d'Orsay, le musée et le domaine national de Versailles, le musée Guimet, le musée du Quai Branly, la Bibliothèque nationale de France et le musée Rodin, le projet a pris du retard.

L’exposition de 130 œuvres doit préfigurer ce qui sera, en 2015, la collection permanente complète et les expositions temporaires du musée. "C'est une sorte de résumé de ce que va être le Louvre Abou Dabi, un musée universel réinventé pour notre époque et pour cette partie du monde", a déclaré à l'AFP Laurence Des Cars, directrice scientifique de l'Agence France-Muséums, société chargée de la mise en œuvre du musée.

Depuis quatre ans, l’Agence France-Muséums, structure spécialement créée pour le Louvre Abou Dabi, s’emploie à assembler les pièces de cette première collection permanente. Elle a ainsi acquis un papier collé "Portrait d’une dame" signé Pablo Picasso (1928), une "Vierge à l'enfant" du peintre vénitien Giovanni Bellini (vers 1480), ou encore un Piet Mondrian datant de 1922, et vendu en 2009 par Christie’s.

Des exemplaires du Coran, retrouvés dans la capitale syrienne Damas et datant du XIIIe siècle. A l'arrière-plan, une statue du Christ montrant ses blessures (Autriche, vers 1515) et une statuette malienne (1228-1295).

Ces œuvres du patrimoine européen se mêleront à des enluminures coraniques du XIVe siècle ou encore à une tête de Bouddha datant du VIe siècle. "L'idée est de mettre en regard les différentes civilisations", résume Laurence Des Cars. "Il n'y a pas de lignes rouges, on peut le voir dans cette exposition", renchérit Olivier Gabet, conservateur à l'Agence France-Muséums.

Conçu par l'architecte français Jean Nouvel et inspiré par l'architecture traditionnelle arabe, ce "Louvre des sables" s'étendra sur une superficie de 64 000 mètres carrés, et sera surmonté d'un dôme reprenant à l'infini le motif des feuilles de palmier qui s'entrecroisent, laissant passer la lumière.

La construction du Louvre s'inscrit dans le cadre d'un ambitieux projet d'Abou Dabi pour la création d'un district culturel sur l'île de Saadiyat, comprenant également un musée national et une antenne du musée Guggenheim.

Première publication : 16/04/2013

  • CULTURE

    Le célèbre tableau "La liberté guidant le peuple" vandalisé au Louvre-Lens

    En savoir plus

  • Le Louvre s'installe au pays des mineurs

    En savoir plus

  • CULTURE

    Au Louvre, les arts de l’Islam font de la politique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)