Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Le PSG s'offre un succès de prestige face au Barça

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Manifestations à Hong Kong : Pékin prive les Chinois d’informations sur Internet

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Mafalda, une héroïne éprise de paix et de justice

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

FRANCE

Ayrault juge "pathétiques" les confessions de Cahuzac

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/04/2013

Au lendemain de l’intervention télévisée de Jérôme Cahuzac sur BFM TV, Jean-Marc Ayrault a fustigé une prestation "pathétique". Pour le chef du gouvernement, la démission de l’ex-ministre du poste de député était une évidence.

Le mea culpa formulé, mardi 16 avril, par Jérôme Cahuzac sur BFM TV n’a visiblement pas ému le chef du gouvernement français. Réagissant sur les ondes de France Inter, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a qualifié, mercredi, d’"un peu pathétique" la prestation de l’ex-ministre du Budget, au cours de laquelle il a adressé de nouvelles excuses au gouvernement et annoncé sa démission du poste de député.

Cette dernière annonce n’a d’ailleurs guère surpris Jean-Marc Ayrault, pour qui sa démission de l’Assemblée nationale était une "évidence", "par respect des Français". Après avoir tenté de convaincre Jérôme Cahuzac de renoncer à son siège d’élu, le président de l’Hémicycle, Claude Bartolone, avait indiqué, dimanche, n'avoir pas encore reçu de réponse de l'ancien ministre.

"On n'est pas en Amérique, on est en France"

"Je trouve presque indécent qu'on ait organisé un feuilleton sur cette question [du siège à l'Assemblée], a indiqué le chef du gouvernement. On n'est pas en Amérique, on est en France. Je pense que si dès le départ il y avait eu un peu de décence, la question ne se serait jamais posée."

Alors que Jérôme Cahuzac a déclaré mardi "ignor[er] quel était [le] degré de connaissance" de l’affaire des comptes en Suisse par François Hollande, le chef du gouvernement a tenu à dissiper une nouvelle fois les doutes : "le président de la République n'avait pas d'information".

"Téléréalité"

Accentuant son détachement avec la confession télévisée du désormais paria du gouvernement, Jean-Marc Ayrault a également affirmé avoir vu l’interview, mais ne pas l’avoir regardée jusqu’au bout. "Maintenant, il est face non seulement à sa conscience mais il est face à la justice," a ajouté l'ancien maire de Nantes.

Également interrogée à ce sujet sur France Info, la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a jugé que ce moment lui avait fait penser à de la "téléréalité". "Cette psychologisation de la vie politique, je la trouve néfaste, je la trouve délétère", a-t-elle commenté.

Avec dépêches

 

Première publication : 17/04/2013

  • FRANCE

    Jérôme Cahuzac démissionne de son poste de député

    En savoir plus

  • FRANCE

    Pierre Moscovici était-il au courant de l'évasion fiscale de Cahuzac ?

    En savoir plus

  • FRANCE

    Jérôme Cahuzac "déménage tous les deux jours pour fuir la pression"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)