Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

FRANCE

Ayrault juge "pathétiques" les confessions de Cahuzac

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/04/2013

Au lendemain de l’intervention télévisée de Jérôme Cahuzac sur BFM TV, Jean-Marc Ayrault a fustigé une prestation "pathétique". Pour le chef du gouvernement, la démission de l’ex-ministre du poste de député était une évidence.

Le mea culpa formulé, mardi 16 avril, par Jérôme Cahuzac sur BFM TV n’a visiblement pas ému le chef du gouvernement français. Réagissant sur les ondes de France Inter, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a qualifié, mercredi, d’"un peu pathétique" la prestation de l’ex-ministre du Budget, au cours de laquelle il a adressé de nouvelles excuses au gouvernement et annoncé sa démission du poste de député.

Cette dernière annonce n’a d’ailleurs guère surpris Jean-Marc Ayrault, pour qui sa démission de l’Assemblée nationale était une "évidence", "par respect des Français". Après avoir tenté de convaincre Jérôme Cahuzac de renoncer à son siège d’élu, le président de l’Hémicycle, Claude Bartolone, avait indiqué, dimanche, n'avoir pas encore reçu de réponse de l'ancien ministre.

"On n'est pas en Amérique, on est en France"

"Je trouve presque indécent qu'on ait organisé un feuilleton sur cette question [du siège à l'Assemblée], a indiqué le chef du gouvernement. On n'est pas en Amérique, on est en France. Je pense que si dès le départ il y avait eu un peu de décence, la question ne se serait jamais posée."

Alors que Jérôme Cahuzac a déclaré mardi "ignor[er] quel était [le] degré de connaissance" de l’affaire des comptes en Suisse par François Hollande, le chef du gouvernement a tenu à dissiper une nouvelle fois les doutes : "le président de la République n'avait pas d'information".

"Téléréalité"

Accentuant son détachement avec la confession télévisée du désormais paria du gouvernement, Jean-Marc Ayrault a également affirmé avoir vu l’interview, mais ne pas l’avoir regardée jusqu’au bout. "Maintenant, il est face non seulement à sa conscience mais il est face à la justice," a ajouté l'ancien maire de Nantes.

Également interrogée à ce sujet sur France Info, la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a jugé que ce moment lui avait fait penser à de la "téléréalité". "Cette psychologisation de la vie politique, je la trouve néfaste, je la trouve délétère", a-t-elle commenté.

Avec dépêches

 

Première publication : 17/04/2013

  • FRANCE

    Jérôme Cahuzac démissionne de son poste de député

    En savoir plus

  • FRANCE

    Pierre Moscovici était-il au courant de l'évasion fiscale de Cahuzac ?

    En savoir plus

  • FRANCE

    Jérôme Cahuzac "déménage tous les deux jours pour fuir la pression"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)