Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut faire preuve de fermeté face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

EUROPE

Les fastueuses funérailles de Margaret Thatcher divisent les Britanniques

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/04/2013

Les obsèques de l’ancien Premier ministre britannique, décédée le 8 avril à l'âge de 87 ans, sont organisées, ce mercredi, en grande pompe à Londres. Une cérémonie coûteuse qui est loin de plaire à tous les Britanniques.

Jour de deuil national au Royaume-Uni ? Les obsèques de Margaret Thatcher, décédée le 8 avril à l’âge de 87 ans, ont lieu ce mercredi 17 avril, dans la cathédrale Saint Paul de Londres, en présence de la reine Elisabeth II et d'anciens dirigeants du monde entier.

Le cercueil de l’ex-Premier ministre (1979-1990) sera transporté à travers les rues de la capitale britannique, du Parlement de Westminster jusqu'à l’édifice où se déroulèrent les funérailles de Winston Churchill en 1965, mais aussi le mariage du prince Charles avec Lady Diana en 1981.

Une cérémonie en grande pompe

De nombreux invités de marque sont attendus : 11 Premiers ministres, deux chefs d'État, 17 ministres des Affaires étrangères, mais aussi l'ensemble des membres du gouvernement britannique. Au total, près de 2 300 personnes représentant 170 pays différents.

Les funérailles de la première et seule femme ayant dirigé un gouvernement britannique, considérées comme les plus importantes au Royaume-Uni depuis celles de Winston Churchill, sont par ailleurs organisées sous haute sécurité avec la présence de plus de 700 militaires.

Symbole de deuil exceptionnel : les cloches de Big Ben garderont le silence au cours de la cérémonie.

Toutefois, quelques absents se font remarquer. L'ambassadeur d'Argentine, pays avec lequel Margaret Thatcher entra en guerre en 1982 au sujet des îles Malouines, a décliné l'invitation à la cérémonie. L'ancien numéro un soviétique Mikhaïl Gorbatchev, âgé de 82 ans, a lui fait savoir que son état de santé trop fragile ne lui permettait pas de faire le voyage. De même, Nancy Reagan, la veuve du président américain qui fut le grand allié de Thatcher, ne pourra pas non plus être là.

"Tourner le dos" au cortège

Pour les nombreux détracteurs de la "Dame de fer", le coût total de l’évènement, évalué à 10 millions de livres sterling (11,65 millions d'euros), réglé par le contribuable, représente une addition salée, surtout en temps de crise. Le nom de code des obsèques, "Operation True Blue", couleur du conservatisme pur et dur incarné par Margaret Thatcher, est également jugé partisan.

Ainsi, à quelques heures des obsèques, les invitations à manifester se sont multipliées sur les réseaux sociaux, avec pour cris de ralliement "la sorcière est morte", ou "bon débarras". Les moins virulents ont appelé sur Facebook à "tourner le dos" au passage du cercueil.

Avec dépêches

Première publication : 17/04/2013

  • ROYAUME-UNI

    "Ding Dong ! The Witch is Dead", casse-tête de la BBC

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Funérailles de Margaret Thatcher : les adieux de la discorde

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI- REPORTAGE

    Les anciens mineurs anglais ne pleurent pas la Dame de Fer

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)