Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

FRANCE

Le fondateur de l'Arche de Zoé et sa compagne remis en liberté

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/04/2013

Éric Breteau, fondateur de l'Arche de Zoé, et Émilie Lelouch, sa compagne, ont obtenu, ce jeudi, leur libération immédiate sous contrôle judiciaire. Leur procès en appel doit se tenir en novembre.

Les responsables de l'Arche de Zoé, condamnés pour avoir tenté de transférer en France, en 2007, une centaine d'enfants présentés comme des orphelins du Darfour, seront remis en liberté sous contrôle judiciaire jeudi dans l'attente de leur procès en appel, a-t-on appris auprès de leur avocate.

Eric Breteau et Emilie Lelouch, condamnés début février à deux ans de prison ferme, ont fait appel de leur condamnation, et leur procès en appel doit se tenir dans la seconde quinzaine de novembre.

"Ils sont bien remis en liberté dans la journée", a dit jeudi à Reuters leur avocate, Me Céline Lorenzon.

"On est forcément satisfaits", a-t-elle ajouté. "Ils sont disposés à assurer leur défense au mois de novembre".

Le président de l'Arche de Zoé et sa compagne ont été arrêtés fin février après que leur peine eut été prononcée par le tribunal correctionnel de Paris.

Ils étaient depuis en détention à la maison d'arrêt de Fresnes (Val-de-Marne).

Ils ont été reconnus coupables d'exercice illégal de l'activité d'intermédiaire pour l'adoption, de tentative d'aide à l'entrée ou au séjour irrégulier de mineurs étrangers et d'escroquerie.

Ils avaient été arrêtés en octobre 2007 au Tchad alors qu'ils s'apprêtaient à emmener en France 103 enfants présentés comme des orphelins du Darfour, une région du Soudan, alors que la plupart étaient de nationalité tchadienne et n'étaient pas orphelins, selon des associations.

L'Arche de Zoé avait obtenu de l'argent auprès de 358 familles auxquelles était promise l'arrivée, sinon l'adoption, d'un orphelin originaire du Darfour.

Reuters

Première publication : 18/04/2013

  • FRANCE

    Arche de Zoé : deux ans de prison pour les deux principaux accusés

    En savoir plus

  • FRANCE

    Arche de Zoé : le Tchad débouté de sa demande d'indemnisation

    En savoir plus

  • TCHAD

    Arche de Zoé : le président tchadien réclame les 6 millions d'euros pour les victimes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)