Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Les collections masculines 2017 tentent d’égayer un monde traumatisé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Boris Johnson "exécuté par le Brexit"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Mark Carney vole au secours de l'économie britannique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Du "Brexit" au "Borexit"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les Français disent oui à l'Europe"

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni post-Brexit : les travaillistes et conservateurs en pleine crise (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni post-Brexit : travaillistes et conservateurs en pleine crise (partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

"Le Brexit est un vote xénophobe, il révèle une coupure du Royaume-Uni en deux"

En savoir plus

POLITIQUE

"L’Europe est une famille de peuples, libres de vivre ensemble ou de partir"

En savoir plus

Economie

Twitter veut faire swinguer ses utilisateurs

© Twitter

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 18/04/2013

Le célèbre réseau de microblogging lance un nouveau service de découverte musical baptisé #music. Une première étape vers une plus grande diversification de Twitter ?

En avant la musique. Twitter lance jeudi 18 avril son nouveau service Twitter #Music sur le Web et sur iPhone, qui doit permettre à ses quelque 200 millions d’abonnés de découvrir des nouveaux groupes et partager davantage leurs goûts musicaux.

Ce lancement n’est pas une surprise. Il intervient une semaine après le rachat de la société de découverte musicale australienne “We Are Hunted”. En outre, depuis quelques jours, un petit club de “happy few” composé essentiellement de musiciens et de personnalités du show-bizz pouvait déjà s’amuser avec #Music. Il est dorénavant ouvert à tous.

Twitter Music propose plusieurs points d’entrée. Deux onglets mettent en avant les groupes actuellement à la mode sur le réseau social et les artistes émergents d’après un algorithme maison qui analyse les messages de tous les utilisateurs. Le service recommande, en outre, des artistes en fonction des chanteurs que l’utilisateur suit déjà et permet de savoir quelle musique ses “amis” écoutent.

Les “twitternautes” n’en sont pas réduits à découvrir de la musique, ils peuvent aussi l’écouter en passant soit par le service de streaming musical américain Rdio soit par son concurrent suèdois Spotify.

Le service de microblogging tente avec Twitter Music de réussir là où Apple a échoué avec Ping. Le réseau social musical de la marque à la pomme, intégré à iTunes, n’avait jamais réussi à trouver son public et le géant américain l’avait désactivé en septembre 2012, soit deux ans après l’avoir lancé.

Publicité mon amour

Si Twitter reprend ainsi le flambeau d’Apple, c’est que le site cherche à tout prix à se diversifier et il affirme que la musique est l’un des thèmes principaux de discussion sur ce réseau social. Le pari, comme le souligne le site américain spécialisé dans les nouvelles technologies Cnet, est de garder les internautes plus longtemps dans la galaxie Twitter. Le temps passé sur un site est en effet l’un des critères les plus appréciés par les publicitaires.

Le service de microblogging se bat avec Facebook ou encore Google pour attirer le plus de revenus publicitaires possible. Ce nouvel univers social tout entier dédié à la musique doit permettre de mieux cibler les publicités pour les nouveaux albums de tel ou tel artiste, les concerts et autres événements musicaux, d’après le quotidien britannique "The Guardian". “Je ne suis pas sûr que l’industrie du disque trouve une vraie valeur ajoutée au système de recommandation musical de Twitter par rapport à d’autres services similaires [Facebook, Deezer et autres, NDLR]”, tempère dans le "Guardian" Alice Enders, analyste du secteur musical pour le cabinet britannique d’études Ender Analysis.

L'interface sur le site de Twitter #Music

Si #Music venait à être un succès, il pourrait marquer le début de toute une série de déclinaisons thématiques pour le service de microblogging, suggère le site du quotidien économique "Les Échos". Twitter serait ainsi, d’après le blog technologique du "Wall Street Journal" AllThingsDigital, en train de négocier des accords avec des studios de cinéma et de télévision qui pourraient préfigurer un service de découverte vidéo. Une stratégie qui à terme pourrait radicalement changer la face du service de microblogging qui, à l’origine en 2007, avait été simplement pensé pour partager des idées plus ou moins profondes en 140 caractères.

Première publication : 18/04/2013

  • INTERNET

    Le naufrage du Titanic comme si vous y étiez

    En savoir plus

  • FRANCE

    Quand Twitter parasite les débats parlementaires sur le mariage pour tous

    En savoir plus

  • FINANCE

    Quand Twitter joue les boules de cristal pour les traders

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)