Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Afrique

Otages au Cameroun : "Les enfants vont bien", affirme Tanguy Moulin-Fournier

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/04/2013

Tanguy Moulin-Fournier et sa famille, enlevés le 19 février, sont arrivés à l'ambassade de France à Yaoundé. Le père de famille s'est déclaré "heureux". La famille devrait être de retour à Paris samedi matin.

C'est le visage amaigri et coiffé d'une longue barbe que Tanguy Moulin-Fournier est arrivé, vendredi 19 avril, à l'ambassade de France à Yaoundé après deux mois de captivité avec sa famille. "Les enfants vont bien, a confié à l'AFP le père des quatre garçons âgés de 5 à 12 ans. Nous sommes tellement heureux de retourner au Cameroun, de pouvoir retrouver tous nos amis et tous nos frères camerounais, c'est avec les larmes que je vous le dis." Le père de famille n'a fait aucun commentaire sur les conditions de la libération.

Enlevés le 19 février, les sept membres de la famille (trois adultes et quatre enfants) ont été libérés "dans une zone entre le Nigeria et le Cameroun dans la nuit de jeudi à vendredi et remis aux autorités camerounaises.

La famille devrait rejoindre Paris samedi matin, a annoncé le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, qui s'est rendu à Yaoundé afin de les accueillir. Il est accompagné de Gérard Mestrallet, PDG de GDF-Suez et employeur de Tanguy Moulin-Fournier, qui a réagi sur RTL en évoquant "un moment de soulagement, de grand bonheur".

"En bonne santé mentale"

La famille des otages attend leur retour à Paris avec impatience. À Paris, deux membres de la famille, Nicolas Moulin-Fournier et Romain Striffling, ont exprimé leur "très grande joie", lors d'une conférence de presse. "Tout le monde va pour le mieux", a affirmé Nicolas Moulin-Fournier, le sourire vissé au visage, qui n'a pas eu son frère au téléphone.

"Tout le monde va pour le mieux après deux mois de détention", a-t-il assuré. "Ma mère a eu Tanguy au téléphone et il allait bien". Selon lui, ce sont "les conditions d'hygiène qui ont été les plus difficiles" à supporter, évoquant notamment des températures très élevées.

Romain Striffling a également évoqué sur France 24 la santé de sa sœur Albane, la femme de Tanguy Moulin-Fournier :

"Physiquement ma sœur parait amaigrie. Mais son regard et son sourire me laissent penser qu’elle est extrêmement heureuse et en très bonne santé mentale… Je lis une très grande joie dans son regard"

Romain Striffling a conclu son intervention sur France 24 en remerciant "toutes les autorités qui ont œuvré pour cette libération".
 

Première publication : 19/04/2013

  • NIGERIA

    Nouvel enregistrement des otages français enlevés au Cameroun

    En savoir plus

  • CAMEROUN

    Fabius au Cameroun : "Tous les moyens sont mobilisés" pour retrouver les otages

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)