Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'accord de libre-échange transpacifique en danger

En savoir plus

FOCUS

En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Nouveaux objets intelligents

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Valls prêt à lâcher du lest

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

José Bové et Guy Verhofstadt, candidats à la présidence de la Commission européenne

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Elio Di Rupo, Premier ministre belge

En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Gilberto Rodrigues Leal, un retraité passionné de voyages

    En savoir plus

  • L'État appelé à intervenir pour aider les réfugiés syriens près de Paris

    En savoir plus

  • Ligue des champions : à Madrid, Chelsea neutralise l'Atlético

    En savoir plus

  • Kiev va reprendre son "opération antiterroriste" dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Booba-Rohff : ces artistes qui desservent le rap "par leur bêtise"

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le plan de lutte de Paris

    En savoir plus

  • Le retour "hautement politique" d'Abdoulaye Wade à Dakar

    En savoir plus

  • "24 jours" : le film choc d'Arcady sur le meurtre antisémite d'Ilan Halimi

    En savoir plus

  • France : le prix de la pierre, un boulet pour la croissance ?

    En savoir plus

  • Les islamistes du Mujao annoncent la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

    En savoir plus

  • Le Fatah et le Hamas retournent à la table des négociations à Gaza

    En savoir plus

  • Cette saison, les guides népalais ne graviront pas l'Everest

    En savoir plus

  • Fin de l'incendie de Valparaiso : près de mille hectares détruits

    En savoir plus

  • L'opposant russe Alexeï Navalny reconnu coupable de "diffamation"

    En savoir plus

  • Ryan Giggs joue les entraîneurs pour Manchester United

    En savoir plus

  • Washington lie la Russie aux séparatistes ukrainiens, photos à l’appui

    En savoir plus

Afrique

Otages au Cameroun : "Les enfants vont bien", affirme Tanguy Moulin-Fournier

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/04/2013

Tanguy Moulin-Fournier et sa famille, enlevés le 19 février, sont arrivés à l'ambassade de France à Yaoundé. Le père de famille s'est déclaré "heureux". La famille devrait être de retour à Paris samedi matin.

C'est le visage amaigri et coiffé d'une longue barbe que Tanguy Moulin-Fournier est arrivé, vendredi 19 avril, à l'ambassade de France à Yaoundé après deux mois de captivité avec sa famille. "Les enfants vont bien, a confié à l'AFP le père des quatre garçons âgés de 5 à 12 ans. Nous sommes tellement heureux de retourner au Cameroun, de pouvoir retrouver tous nos amis et tous nos frères camerounais, c'est avec les larmes que je vous le dis." Le père de famille n'a fait aucun commentaire sur les conditions de la libération.

Enlevés le 19 février, les sept membres de la famille (trois adultes et quatre enfants) ont été libérés "dans une zone entre le Nigeria et le Cameroun dans la nuit de jeudi à vendredi et remis aux autorités camerounaises.

La famille devrait rejoindre Paris samedi matin, a annoncé le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, qui s'est rendu à Yaoundé afin de les accueillir. Il est accompagné de Gérard Mestrallet, PDG de GDF-Suez et employeur de Tanguy Moulin-Fournier, qui a réagi sur RTL en évoquant "un moment de soulagement, de grand bonheur".

"En bonne santé mentale"

La famille des otages attend leur retour à Paris avec impatience. À Paris, deux membres de la famille, Nicolas Moulin-Fournier et Romain Striffling, ont exprimé leur "très grande joie", lors d'une conférence de presse. "Tout le monde va pour le mieux", a affirmé Nicolas Moulin-Fournier, le sourire vissé au visage, qui n'a pas eu son frère au téléphone.

"Tout le monde va pour le mieux après deux mois de détention", a-t-il assuré. "Ma mère a eu Tanguy au téléphone et il allait bien". Selon lui, ce sont "les conditions d'hygiène qui ont été les plus difficiles" à supporter, évoquant notamment des températures très élevées.

Romain Striffling a également évoqué sur France 24 la santé de sa sœur Albane, la femme de Tanguy Moulin-Fournier :

"Physiquement ma sœur parait amaigrie. Mais son regard et son sourire me laissent penser qu’elle est extrêmement heureuse et en très bonne santé mentale… Je lis une très grande joie dans son regard"

Romain Striffling a conclu son intervention sur France 24 en remerciant "toutes les autorités qui ont œuvré pour cette libération".
 

Première publication : 19/04/2013

  • NIGERIA

    Nouvel enregistrement des otages français enlevés au Cameroun

    En savoir plus

  • CAMEROUN

    Fabius au Cameroun : "Tous les moyens sont mobilisés" pour retrouver les otages

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)