Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

Afrique

Otages au Cameroun : "Les enfants vont bien", affirme Tanguy Moulin-Fournier

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/04/2013

Tanguy Moulin-Fournier et sa famille, enlevés le 19 février, sont arrivés à l'ambassade de France à Yaoundé. Le père de famille s'est déclaré "heureux". La famille devrait être de retour à Paris samedi matin.

C'est le visage amaigri et coiffé d'une longue barbe que Tanguy Moulin-Fournier est arrivé, vendredi 19 avril, à l'ambassade de France à Yaoundé après deux mois de captivité avec sa famille. "Les enfants vont bien, a confié à l'AFP le père des quatre garçons âgés de 5 à 12 ans. Nous sommes tellement heureux de retourner au Cameroun, de pouvoir retrouver tous nos amis et tous nos frères camerounais, c'est avec les larmes que je vous le dis." Le père de famille n'a fait aucun commentaire sur les conditions de la libération.

Enlevés le 19 février, les sept membres de la famille (trois adultes et quatre enfants) ont été libérés "dans une zone entre le Nigeria et le Cameroun dans la nuit de jeudi à vendredi et remis aux autorités camerounaises.

La famille devrait rejoindre Paris samedi matin, a annoncé le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, qui s'est rendu à Yaoundé afin de les accueillir. Il est accompagné de Gérard Mestrallet, PDG de GDF-Suez et employeur de Tanguy Moulin-Fournier, qui a réagi sur RTL en évoquant "un moment de soulagement, de grand bonheur".

"En bonne santé mentale"

La famille des otages attend leur retour à Paris avec impatience. À Paris, deux membres de la famille, Nicolas Moulin-Fournier et Romain Striffling, ont exprimé leur "très grande joie", lors d'une conférence de presse. "Tout le monde va pour le mieux", a affirmé Nicolas Moulin-Fournier, le sourire vissé au visage, qui n'a pas eu son frère au téléphone.

"Tout le monde va pour le mieux après deux mois de détention", a-t-il assuré. "Ma mère a eu Tanguy au téléphone et il allait bien". Selon lui, ce sont "les conditions d'hygiène qui ont été les plus difficiles" à supporter, évoquant notamment des températures très élevées.

Romain Striffling a également évoqué sur France 24 la santé de sa sœur Albane, la femme de Tanguy Moulin-Fournier :

"Physiquement ma sœur parait amaigrie. Mais son regard et son sourire me laissent penser qu’elle est extrêmement heureuse et en très bonne santé mentale… Je lis une très grande joie dans son regard"

Romain Striffling a conclu son intervention sur France 24 en remerciant "toutes les autorités qui ont œuvré pour cette libération".
 

Première publication : 19/04/2013

  • NIGERIA

    Nouvel enregistrement des otages français enlevés au Cameroun

    En savoir plus

  • CAMEROUN

    Fabius au Cameroun : "Tous les moyens sont mobilisés" pour retrouver les otages

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)