Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Émotion en ligne après la libération de quatre otages français

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Printemps de Bourges, Festival d'Aix en Provence... la musique en festival!

En savoir plus

FOCUS

Washington–Bucarest : un partenariat de plus en plus stratégique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : une élection taillée sur mesure pour Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Moscou accuse les autorités ukrainiennes d'enfreindre l'accord de Genève

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal au Mali

    En savoir plus

  • Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Vidéos : retour sur la vie de Hurricane Carter, symbole des méfaits du racisme

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon la Fifa

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

Afrique

Otages au Cameroun : "Les enfants vont bien", affirme Tanguy Moulin-Fournier

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/04/2013

Tanguy Moulin-Fournier et sa famille, enlevés le 19 février, sont arrivés à l'ambassade de France à Yaoundé. Le père de famille s'est déclaré "heureux". La famille devrait être de retour à Paris samedi matin.

C'est le visage amaigri et coiffé d'une longue barbe que Tanguy Moulin-Fournier est arrivé, vendredi 19 avril, à l'ambassade de France à Yaoundé après deux mois de captivité avec sa famille. "Les enfants vont bien, a confié à l'AFP le père des quatre garçons âgés de 5 à 12 ans. Nous sommes tellement heureux de retourner au Cameroun, de pouvoir retrouver tous nos amis et tous nos frères camerounais, c'est avec les larmes que je vous le dis." Le père de famille n'a fait aucun commentaire sur les conditions de la libération.

Enlevés le 19 février, les sept membres de la famille (trois adultes et quatre enfants) ont été libérés "dans une zone entre le Nigeria et le Cameroun dans la nuit de jeudi à vendredi et remis aux autorités camerounaises.

La famille devrait rejoindre Paris samedi matin, a annoncé le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, qui s'est rendu à Yaoundé afin de les accueillir. Il est accompagné de Gérard Mestrallet, PDG de GDF-Suez et employeur de Tanguy Moulin-Fournier, qui a réagi sur RTL en évoquant "un moment de soulagement, de grand bonheur".

"En bonne santé mentale"

La famille des otages attend leur retour à Paris avec impatience. À Paris, deux membres de la famille, Nicolas Moulin-Fournier et Romain Striffling, ont exprimé leur "très grande joie", lors d'une conférence de presse. "Tout le monde va pour le mieux", a affirmé Nicolas Moulin-Fournier, le sourire vissé au visage, qui n'a pas eu son frère au téléphone.

"Tout le monde va pour le mieux après deux mois de détention", a-t-il assuré. "Ma mère a eu Tanguy au téléphone et il allait bien". Selon lui, ce sont "les conditions d'hygiène qui ont été les plus difficiles" à supporter, évoquant notamment des températures très élevées.

Romain Striffling a également évoqué sur France 24 la santé de sa sœur Albane, la femme de Tanguy Moulin-Fournier :

"Physiquement ma sœur parait amaigrie. Mais son regard et son sourire me laissent penser qu’elle est extrêmement heureuse et en très bonne santé mentale… Je lis une très grande joie dans son regard"

Romain Striffling a conclu son intervention sur France 24 en remerciant "toutes les autorités qui ont œuvré pour cette libération".
 

Première publication : 19/04/2013

  • NIGERIA

    Nouvel enregistrement des otages français enlevés au Cameroun

    En savoir plus

  • CAMEROUN

    Fabius au Cameroun : "Tous les moyens sont mobilisés" pour retrouver les otages

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)