Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les français de l'armée israélienne

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : une communauté en proie aux persécutions

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Gaza, entre bombardements et espoirs déçus de trêve

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

Afrique

Otages au Cameroun : "Les enfants vont bien", affirme Tanguy Moulin-Fournier

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/04/2013

Tanguy Moulin-Fournier et sa famille, enlevés le 19 février, sont arrivés à l'ambassade de France à Yaoundé. Le père de famille s'est déclaré "heureux". La famille devrait être de retour à Paris samedi matin.

C'est le visage amaigri et coiffé d'une longue barbe que Tanguy Moulin-Fournier est arrivé, vendredi 19 avril, à l'ambassade de France à Yaoundé après deux mois de captivité avec sa famille. "Les enfants vont bien, a confié à l'AFP le père des quatre garçons âgés de 5 à 12 ans. Nous sommes tellement heureux de retourner au Cameroun, de pouvoir retrouver tous nos amis et tous nos frères camerounais, c'est avec les larmes que je vous le dis." Le père de famille n'a fait aucun commentaire sur les conditions de la libération.

Enlevés le 19 février, les sept membres de la famille (trois adultes et quatre enfants) ont été libérés "dans une zone entre le Nigeria et le Cameroun dans la nuit de jeudi à vendredi et remis aux autorités camerounaises.

La famille devrait rejoindre Paris samedi matin, a annoncé le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, qui s'est rendu à Yaoundé afin de les accueillir. Il est accompagné de Gérard Mestrallet, PDG de GDF-Suez et employeur de Tanguy Moulin-Fournier, qui a réagi sur RTL en évoquant "un moment de soulagement, de grand bonheur".

"En bonne santé mentale"

La famille des otages attend leur retour à Paris avec impatience. À Paris, deux membres de la famille, Nicolas Moulin-Fournier et Romain Striffling, ont exprimé leur "très grande joie", lors d'une conférence de presse. "Tout le monde va pour le mieux", a affirmé Nicolas Moulin-Fournier, le sourire vissé au visage, qui n'a pas eu son frère au téléphone.

"Tout le monde va pour le mieux après deux mois de détention", a-t-il assuré. "Ma mère a eu Tanguy au téléphone et il allait bien". Selon lui, ce sont "les conditions d'hygiène qui ont été les plus difficiles" à supporter, évoquant notamment des températures très élevées.

Romain Striffling a également évoqué sur France 24 la santé de sa sœur Albane, la femme de Tanguy Moulin-Fournier :

"Physiquement ma sœur parait amaigrie. Mais son regard et son sourire me laissent penser qu’elle est extrêmement heureuse et en très bonne santé mentale… Je lis une très grande joie dans son regard"

Romain Striffling a conclu son intervention sur France 24 en remerciant "toutes les autorités qui ont œuvré pour cette libération".
 

Première publication : 19/04/2013

  • NIGERIA

    Nouvel enregistrement des otages français enlevés au Cameroun

    En savoir plus

  • CAMEROUN

    Fabius au Cameroun : "Tous les moyens sont mobilisés" pour retrouver les otages

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)