Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Les mutins du PS défient Valls"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

  • En direct : l'Algérie attend les résultats d'un scrutin déjà contesté

    En savoir plus

  • Au moins 20 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

Asie - pacifique

Colère à New Delhi après le viol d'une fillette de cinq ans

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/04/2013

Le viol et les actes de torture commis sur une fillette de cinq ans ont provoqué la colère des Indiens. Un millier de personnes sont descendues samedi dans les rues de New Delhi pour exprimer leur indignation.

Un millier de manifestants se sont rassemblés samedi à New Delhi devant le siège de la police pour exprimer leur colère après le viol d'une petite fille de cinq ans, qui aurait été torturée et retenue prisonnière pendant près de deux jours.

Les manifestations, qui ont débuté vendredi, ont pris de l'ampleur samedi après la diffusion d'une vidéo sur laquelle un policier apparaît en train de gifler une manifestante.

Des rumeurs selon lesquelles les enquêteurs auraient offert 2.000 roupies (28 euros) à la famille de la fillette pour qu'elle ne porte pas plainte ont également nourri le
mécontentement de la population, quatre mois après le tollé provoqué par le viol d'une étudiante en médecine à New Delhi.

Le porte-parole de la police de New Delhi, Rajan Bhagat, n'a pas commenté ces rumeurs.

Le ministre de l'Intérieur, Sushil Kumar Shinde, a déclaré de son côté que le gouvernement avait ouvert une enquête sur d'éventuelles négligences de la police.

Dans la capitale, certains manifestants rassemblés samedi devant le siège de la police ont tenté de franchir les barrières métalliques de sécurité.

Des manifestations de plus faible ampleur ont également eu lieu devant l'hôpital public où la petite fille a été admise pour y recevoir des soins, ainsi que devant le domicile de Sonia Gandhi, présidente du parti du Congrès au pouvoir, et la résidence du ministre de l'Intérieur.

La fillette est "consciente et éveillée", son état est stable, mais ses blessures sont infectées et si graves qu'une opération pourrait être nécessaire, a indiqué à la presse un responsable de l'Institut indien des sciences médicales.

La police a identifié un suspect de 22 ans, travailleur saisonnier dans la confection, qui est originaire de l'Etat de Bihar, dans le nord-est du pays.

L'homme, qui vit à New Delhi avec son père, un vendeur de jus de fruits, avait pris la fuite dans le Bihar après avoir laissé la fillette pour morte dans un appartement de l'immeuble où vit la famille de l'enfant.

Renvoyé à New Delhi par la police, il est actuellement entendu par les enquêteurs.

Selon des chaînes de télévision, certaines personnes ont tenté de l'attaquer lorsque la police le conduisait à l'aéroport pour le ramener dans la capitale. D'autres lui ont jeté des chaussures.

La fillette, dont les parents ouvriers vivent dans un quartier pauvre de la banlieue de New Delhi, avait disparu de chez elle le 15 avril, selon un responsable du parti Aam Aadmi, qui a appelé à manifester vendredi.

Elle a été retrouvée par des voisins qui ont entendu ses pleurs deux jours plus tard, ont rapporté des médias locaux.

 

Reuters

Première publication : 21/04/2013

  • INDE

    Viol collectif en Inde : polémique après le suicide d'un suspect en prison

    En savoir plus

  • INDE

    L'un des auteurs présumés du viol collectif dans un bus de New Delhi s’est pendu

    En savoir plus

  • INDE

    Nouvelle affaire de viol collectif en Inde, six arrestations

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)