Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

EUROPE

Les marathoniens de Londres rendent hommage aux victimes de Boston

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/04/2013

Un ruban noir accroché à leur maillot, les marathoniens de Londres ont tenu à rendre hommage dimanche aux victimes des attentats de Boston. Ils ont observé 30 secondes de silence avant de prendre le départ de la course.

C'est sous haute surveillance que les coureurs du marathon de Londres se sont élancés, sous le soleil londonien, dimanche 21 avril, pour l'une des courses les plus prestigieuses au monde. Mais quelques minutes avant le coup d'envoi, les quelque 36 000 marathoniens ont tenu à observer 30 secondes de silence, un ruban noir accroché à leur maillot, en hommage aux victimes de l'attentat de Boston.

"Cette semaine, la famille mondiale du marathon a été choquée et attristée par les événements du marathon de Boston", a déclaré Geoff Wightman, l'un des responsables de l'événement londonien, devant des milliers d'athlètes réunis dans le parc de Greenwich, dans l'est de Londres.

Les marathoniens observent 30 secondes de silence avant de s'elancer


Ce temps de silence est "à la mémoire de nos amis et collègues pour qui un jour de joie s'est transformé en jour de tristesse", a-t-il expliqué. "Montrons ainsi notre respect et notre soutien aux victimes de la tragédie à Boston", a-t-il ajouté, avant que le sifflet retentisse pour marquer ce temps de recueillement.

Environ 40% de policiers supplémentaires ont été mobilisés par rapport à l'année 2012. Toutes les poubelles le long du parcours ont été retirées et des équipes cynophiles ont été déployés un peu partout dans la ville. La police britannique, qui travaille en contact étroit avec le FBI et la police de Boston, avait toutefois souligné qu'il n'y avait "aucun lien connu entre les atrocités commises au marathon de Boston et le marathon de Londres".

"Les policiers auront une présence visible afin de rassurer les gens, ils procèderont à des fouilles entre autres mesures pour garantir que l'événement soit aussi sûr et amusant que d'habitude", avait indiqué le responsable du marathon, Nick Bitel. Une présence policière d'autant plus importante que le prince Harry, 3e dans l'ordre de succession au trône, doit remettre des médailles.

Les spectateurs se sont massés le long des 42,2 km du parcours, qui commence à Greenwich puis serpente le long de la Tamise jusqu'aux abords de Buckingham Palace, après un passage par de nombreux lieux emblématiques de la capitale, comme les gratte-ciels de Canary Wharf, le Tower Bridge, Big Ben et le Parlement, près de l'arrivée sur le Mall.

Par ailleurs, pour chaque coureur qui franchira la ligne, les organisateurs verseront deux livres (2,35 euros) à un fonds d'aide aux victimes des attaques de Boston.

Avec dépêches

Première publication : 21/04/2013

  • TERRORISME

    Les épreuves sportives, cibles privilégiées des terroristes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)