Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

SPORT

Bayern Munich - FC Barcelone, choc de géants

© afp

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/04/2013

Le Bayern Munich aborde, mardi à l'Allianz Arena, sa troisième demi-finale de Ligue des champions en quatre ans avec l'ambition d'accrocher le Barça de Messi à son tableau de chasse, comme il l'avait fait un an plus tôt avec le Real Madrid.

Bayern contre Barça, Ribéry face à Messi, Schweinsteiger contre Xavi : la première manche de ce choc entre ces deux poids lourds en quête d'un cinquième triomphe en C1 fait saliver le monde depuis le tirage, laissant presque dans l'ombre le Dortmund-Real de mercredi.

Les deux formations écrasent en effet leur championnat et elles ont remporté la plus prestigieuse des compétitions européennes quatre fois chacune.

Le Bayern en grande forme

Pour le capitaine Lahm tout comme pour le néo-bavarois Javi Martinez, tous les ingrédients sont réunis pour "une énorme fête du football", "une nuit magique" pour l'entraîneur Jupp Heynckes qui rêve d'aller décrocher à Wembley le premier triplé du Bayern avant de passer le témoin cet été à Pep Guardiola.

"Nous voulons aller à Londres", a souligné Martinez. Un souhait partagé par tous ses partenaires, particulièrement ceux qui ont souffert le martyr de la finale 2012 perdue contre Chelsea sur la pelouse munichoise.

"Depuis, on est revenus bien meilleurs. On joue mieux en C1, particulièrement en défense", assure le capitaine Lahm alors que Robben estime que si le Bayern "produit son meilleur rendement, on peut battre n'importe qui, même Barcelone".

Le présent parle en faveur des Bavarois, véritable tyran en Allemagne (titre en poche et la finale de Coupe en vue), qui font exploser toutes les défenses et restent sur une impressionnante série de 9 victoires en 10 matches disputés à domicile. Les Munichois, même avec leurs meilleurs joueurs au repos, ont également gagné leurs deux derniers matches 6-1.

Le coach Heynckes peut donc compter sur le groupe qui a mis sous silence la Juve en quarts de finale, en ayant préservé depuis des pièces maîtresses comme Schweinsteiger, Muller et Ribéry grâce à la qualité de son banc.

Le Barça outsider ?

Pour des Barcelonais qui ne se cachent pas de leur "Messi-dépendance", la meilleure nouvelle est évidemment le retour en forme du quadruple Ballon d'or. Ménagé en Liga contre Saragosse et Levante, Messi, qui avait joué le quart de finale retour contre le PSG (2-2; 1-1) sur un pied, semble à nouveau d'attaque.

Le feu follet argentin, crédité de 43 buts en championnat et 8 en C1, avait déjà laissé un bien mauvais souvenir aux Bavarois lors de leur dernière confrontation, inscrivant un doublé lors des quarts de finale en 2008-09.

Les Bavarois savent qu'ils devront de toute façon aussi garder un œil sur d'autres incontournables comme Xavi, Iniesta et Pedro, qui ont pu souffler en partie samedi contre Levante (1-0).

"Ils ont de nombreux super joueurs qui savent évoluer au plus haut niveau, comme Inesta", a d'ailleurs répété Heynckes, avouant avoir un plan de jeu pour contrecarrer Messi qui, pour le coach allemand, "a été préservé samedi en championnat pour mieux jouer mardi".

Si ces Blaugrana ont une faille, c'est certainement en défense, considérablement fragilisée par les blessures de longue durée de Puyol et de Mascherano. En l'état des choses, Piqué sera donc le chef d'une arrière-garde chahutée cette saison (le Barça possède seulement la troisième défense de Liga) et confrontée à l'incertitude du second occupant de la charnière centrale : le jeune Bartra ou... Abidal, qui a rejoué samedi 90 minutes pour la première fois depuis sa greffe du foie.

"C'est vrai que le Bayern est dans une forme stratosphérique mais les matches de Ligue des champions se jouent souvent sur des détails", a prévenu Xavi...

Dans l’histoire de la C1, les confrontations entre le Bayern et le Barça sont rares. La dernière en date, un quart de finale en 2009, s’était soldée par un 4-0 au Camp Nou en faveur des Catalans puis par un match nul en Bavière (1-1).

"Je me souviens très bien de ce match et je n’ai pas trop envie d’y penser car c’était vraiment pénible à regarder", raconte le dirigeant du Bayern Karl-Heinz Rummenigge. "Mais il s’agit d’une formidable opportunité de montrer que depuis, nous avons considérablement progressé."

Bayern Munich: Neuer - Lahm, van Buyten, Dante, Alaba - Martinez, Schweinsteiger - Robben, Müller, Ribéry - Gomez (ou Pizarro).

FC Barcelone: Valdes - Alves, Piqué, Bartra, Alba - Xavi, Busquets, Iniesta - Pedro, Messi, Villa (ou Fabregas).

Avec dépêches

Première publication : 22/04/2013

COMMENTAIRE(S)