Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Algérie : onze soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad se rend dans la ville chrétienne de Maaloula pour la fête de Pâques

    En savoir plus

  • Plusieurs morts dans une fusillade à Sloviansk, dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps repêchés du ferry naufragé

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

Asie - pacifique

La Birmanie coupable de "nettoyage ethnique" selon HRW

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/04/2013

Dans un rapport publié lundi, l’ONG Human Rights Watch estime que les autorités birmanes participent, depuis 2012, à une campagne de "nettoyage ethnique" et dénonce des "crimes contre l’humanité" envers la minorité musulmane des Rohingyas.

Les autorités de l'Etat de Rakhine participent depuis 2012 à une campagne de "nettoyage ethnique" contre la minorité musulmane dans cette région de l'ouest de la Birmanie, accuse lundi Human Rights Watch (HRW), qui parle de "crimes contre l'humanité".

Les forces de sécurité ont contribué au désarmement des musulmans Rohingyas, qui tentaient de se défendre avec des armes de fortune, et elles sont restées passives, et ont dans certains cas participé, lorsque des bouddhistes se sont mis à tuer hommes, femmes et enfants en juin et en octobre 2012, affirme HRW, organisation de défense des droits de l'homme basée à New York.

"Alors que les forces de sécurité sont dans certains cas intervenues pour empêcher des violences et protéger la fuite de musulmans, plus fréquemment, elles sont restées à l'écart pendant les agressions ou ont directement soutenu les assaillants en commettant des meurtres et d'autres violations des droits de l'homme", écrit Human Rights Watch dans un rapport au sujet de ces violences de juin et octobre qui ont fait au moins 110 morts.

L'attitude des autorités a encouragé d'autres déchaînements de violences contre les musulmans ailleurs en Birmanie, a déclaré Phil Robertson, directeur adjoint pour l'Asie de HRW, en référence à la mort de plus de 43 personnes et au déplacement d'au moins 12.000 autres en mars dans le centre du pays.

Les autorités birmanes n'étaient pas joignables dans l'immédiat.

Phil Robertson juge que les musulmans sont victimes en Birmanie d'une "ghettoïsation" qui les rend vulnérables à toutes sortes d'abus.

Le rapport de HRW affirme que les autorités birmanes empêchent l'aide humanitaire de parvenir dans les camps insalubres de musulmans Rohingyas et Kamans, exposés à la malnutrition et aux maladies telles que le choléra ou la typhoïde.

Plus de 120.000 personnes ont fui les violences dans l'Etat de Rakhine, où des musulmans ont été attaqués à coups de machettes et leurs logements ont été incendiés. Des milliers d'entre eux ont pris la mer à bord d'embarcations de fortune pour rallier des pays voisins, où ils deviennent la proie de trafiquants.

La plupart des 800.000 Rohingyas de Birmanie sont considérés par les autorités birmanes comme des immigrés clandestins en provenance du Bangladesh, qui ne les reconnaît pas non plus comme ses citoyens.

AFP

Première publication : 22/04/2013

  • BIRMANIE

    "Les Rohingyas sont les Roms de l'Asie"

    En savoir plus

  • INDONÉSIE

    Les violences entre bouddhistes et musulmans gagnent l’Indonésie

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    Aung San Suu Kyi, réélue à la tête du LND, appelle à l’unité de son parti

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)