Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

FRANCE

Mariage pour tous : Claude Bartolone reçoit des menaces de mort

© AFP | @AFP

Vidéo par Nicolas GERMAIN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/04/2013

Une lettre de menaces contenant de la poudre de munitions a été envoyée à Claude Bartolone. Signé "Interaction des forces de l'ordre", le courrier exhorte le président de l'Assemblée à suspendre le vote définitif de la loi sur le mariage pour tous.

Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone (PS), a reçu lundi une enveloppe contenant de la poudre de munitions et une lettre le mettant "en demeure de surseoir au vote définitif de la loi sur le mariage pour tous" mardi, a annoncé son entourage à l'AFP.

La lettre, signée d'une "Interaction des forces de l'ordre" se termine par les mots: "Nos méthodes sont plus radicales et expéditives que les manifs, vous avez voulu la guerre, vous l'avez".

L'enveloppe, arrivée lundi matin au Palais Bourbon, était adressée à la "présidence de l'Assemblée nationale" et comportait au dos les mots "explosifs, exceptionnellement sans allumeurs".

Le courrier va faire l'objet d'une expertise dans le cadre de l'enquête préliminaire conduite par le parquet antiterroriste ouverte fin mars après l'envoi de courriers de menace déjà signés par ce même groupe "Interaction des forces de l'ordre" (IFO) qui visaient le juge bordelais Jean-Michel Gentil et plusieurs journalistes, a-t-on appris de source judiciaire.

Immédiatement dépêchés sur place, des experts du laboratoire de la préfecture de police ont confirmé qu'elle contenait bien de la poudre de balle, selon l'entourage de Claude Bartolone.

"Citoyen Bartolone, par ce courrier vous êtes mis en demeure de surseoir au vote définitif de la loi sur le mariage pour tous", commence la lettre d'une page tapée à l'ordinateur, selon la même source.

"Le mariage pour tous équivaut à la suppression totale du mariage. Au cas où vous passeriez outre cet ultimatum, votre famille politique aura à en souffrir physiquement" poursuit la missive, avant un long réquisitoire contre le projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe.

"Le temps présent où vous estimez illégales les manifestations dès l'instant où elles sont hostiles à votre système est révolu", ajoute le texte.

Après une semaine de débats la semaine dernière, ponctuée de plusieurs manifestations des opposants au mariage gay, dont une dimanche à Paris qui a réuni entre 45.000 et 270.000 personnes, le projet de loi doit être adopté définitivement mardi par le Parlement, par un ultime vote de l'Assemblée.

AFP

Première publication : 22/04/2013

  • FRANCE

    Mariage homosexuel : fin du débat à l'Assemblée après une séance tendue

    En savoir plus

  • FRANCE

    Mariage pour tous : les actes homophobes en forte hausse

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les opposants au mariage gay ne comptent "rien lâcher"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)