Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

FRANCE

Mariage pour tous : Claude Bartolone reçoit des menaces de mort

© AFP | @AFP

Vidéo par Nicolas GERMAIN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/04/2013

Une lettre de menaces contenant de la poudre de munitions a été envoyée à Claude Bartolone. Signé "Interaction des forces de l'ordre", le courrier exhorte le président de l'Assemblée à suspendre le vote définitif de la loi sur le mariage pour tous.

Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone (PS), a reçu lundi une enveloppe contenant de la poudre de munitions et une lettre le mettant "en demeure de surseoir au vote définitif de la loi sur le mariage pour tous" mardi, a annoncé son entourage à l'AFP.

La lettre, signée d'une "Interaction des forces de l'ordre" se termine par les mots: "Nos méthodes sont plus radicales et expéditives que les manifs, vous avez voulu la guerre, vous l'avez".

L'enveloppe, arrivée lundi matin au Palais Bourbon, était adressée à la "présidence de l'Assemblée nationale" et comportait au dos les mots "explosifs, exceptionnellement sans allumeurs".

Le courrier va faire l'objet d'une expertise dans le cadre de l'enquête préliminaire conduite par le parquet antiterroriste ouverte fin mars après l'envoi de courriers de menace déjà signés par ce même groupe "Interaction des forces de l'ordre" (IFO) qui visaient le juge bordelais Jean-Michel Gentil et plusieurs journalistes, a-t-on appris de source judiciaire.

Immédiatement dépêchés sur place, des experts du laboratoire de la préfecture de police ont confirmé qu'elle contenait bien de la poudre de balle, selon l'entourage de Claude Bartolone.

"Citoyen Bartolone, par ce courrier vous êtes mis en demeure de surseoir au vote définitif de la loi sur le mariage pour tous", commence la lettre d'une page tapée à l'ordinateur, selon la même source.

"Le mariage pour tous équivaut à la suppression totale du mariage. Au cas où vous passeriez outre cet ultimatum, votre famille politique aura à en souffrir physiquement" poursuit la missive, avant un long réquisitoire contre le projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe.

"Le temps présent où vous estimez illégales les manifestations dès l'instant où elles sont hostiles à votre système est révolu", ajoute le texte.

Après une semaine de débats la semaine dernière, ponctuée de plusieurs manifestations des opposants au mariage gay, dont une dimanche à Paris qui a réuni entre 45.000 et 270.000 personnes, le projet de loi doit être adopté définitivement mardi par le Parlement, par un ultime vote de l'Assemblée.

AFP

Première publication : 22/04/2013

  • FRANCE

    Mariage homosexuel : fin du débat à l'Assemblée après une séance tendue

    En savoir plus

  • FRANCE

    Mariage pour tous : les actes homophobes en forte hausse

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les opposants au mariage gay ne comptent "rien lâcher"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)