Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • Gaza : début d'une trêve de trois jours, des négociations commencent en Égypte

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

EUROPE

À peine investi, le président Giorgio Napolitano menace de démissionner

© AFP | Giorgio Napolitano

Vidéo par Tristan DESSERT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/04/2013

Lors de son discours d'investiture au Parlement, le président italien Giorgio Napolitano, réélu samedi, a menacé de démissionner si les responsables politiques n'adoptaient pas des réformes vitales, comme celle de la loi électorale.

Le président italien Giorgio Napolitano a menacé lundi de démissionner au cas où la classe politique, qu'il a morigénée pour ses nombreux échecs et son irresponsabilité, ne mettait pas en oeuvre des réformes vitales.

Faisant la leçon à la classe politique lors de la cérémonie d'investiture au Parlement, le chef de l'Etat a notamment reproché aux responsables politiques de n'avoir pas réformé une loi électorale inadaptée.

Retenant parfois des larmes, l'ancien communiste a déclaré avoir accepté de briguer un second mandat au Quirinal à l'âge de 87 ans compte tenu de ses inquiétudes à propos de la situation politique dans la Péninsule.

Il a invité les partis à cesser leurs querelles intestines et à s'entendre pour former sans délai un gouvernement.

La mise en place d'une coalition élargie est, a-t-il dit, la seule solution possible dans les circonstances actuelles, et il est impératif de former un exécutif capable d'obtenir la
confiance de la Chambre des députés et du Sénat.

Reuters

Première publication : 22/04/2013

  • ITALIE

    Reconduit pour un second mandat, le président Napolitano a prêté serment

    En savoir plus

  • ITALIE

    Sans surprise, Napolitano réélu pour un second mandat présidentiel

    En savoir plus

  • ITALIE

    En pleine crise politique, l'Italie se cherche un président

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)