Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

10 ans de prison requis contre Simone Gbagbo en Côte d'Ivoire

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fessée: une tradition française?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président tchadien promet d'anéantir le chef de Boko Haram et savoir où il se trouve

En savoir plus

DÉBAT

Interdiction de la fessée ? La France se prend une claque par le conseil de l'Europe

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : accord en vue ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"L'abri" : plongée dans un centre d'hébergement pour SDF

En savoir plus

FOCUS

À Toulon, la communauté musulmane tente de lutter contre "l'islamalgame"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : les enfants soldats de l'EI

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola : un an après le début de l'épidémie, quel bilan tirer ?

En savoir plus

EUROPE

À peine investi, le président Giorgio Napolitano menace de démissionner

© AFP | Giorgio Napolitano

Vidéo par Tristan DESSERT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/04/2013

Lors de son discours d'investiture au Parlement, le président italien Giorgio Napolitano, réélu samedi, a menacé de démissionner si les responsables politiques n'adoptaient pas des réformes vitales, comme celle de la loi électorale.

Le président italien Giorgio Napolitano a menacé lundi de démissionner au cas où la classe politique, qu'il a morigénée pour ses nombreux échecs et son irresponsabilité, ne mettait pas en oeuvre des réformes vitales.

Faisant la leçon à la classe politique lors de la cérémonie d'investiture au Parlement, le chef de l'Etat a notamment reproché aux responsables politiques de n'avoir pas réformé une loi électorale inadaptée.

Retenant parfois des larmes, l'ancien communiste a déclaré avoir accepté de briguer un second mandat au Quirinal à l'âge de 87 ans compte tenu de ses inquiétudes à propos de la situation politique dans la Péninsule.

Il a invité les partis à cesser leurs querelles intestines et à s'entendre pour former sans délai un gouvernement.

La mise en place d'une coalition élargie est, a-t-il dit, la seule solution possible dans les circonstances actuelles, et il est impératif de former un exécutif capable d'obtenir la
confiance de la Chambre des députés et du Sénat.

Reuters

Première publication : 22/04/2013

  • ITALIE

    Reconduit pour un second mandat, le président Napolitano a prêté serment

    En savoir plus

  • ITALIE

    Sans surprise, Napolitano réélu pour un second mandat présidentiel

    En savoir plus

  • ITALIE

    En pleine crise politique, l'Italie se cherche un président

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)