Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : la guerre oubliée

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse?

En savoir plus

SUR LE NET

Le web se met au « Ice Bucket Challenge » pour la bonne cause

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

FOCUS

Israël : Tsahal face aux minorités de la société israélienne

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Guillaume Foliot, directeur adjoint du Programme alimentaire mondial

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le scandale irlandais"

En savoir plus

  • Reprise des hostilités à Gaza, Israël rappelle ses négociateurs au Caire

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

  • Le pape François ouvre davantage la voie à la béatification de Mgr Romero

    En savoir plus

  • Amos Gitaï : "Israël est un projet politique, pas un projet religieux"

    En savoir plus

  • Le bilan d'Ebola s'alourdit encore en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

EUROPE

L'UE lève partiellement l'embargo pétrolier sur la Syrie

© AFP

Vidéo par Ludovic de Foucaud

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/04/2013

L'Union européenne a décidé d'assouplir ses sanctions envers la Syrie en autorisant, sous certaines conditions, l'achat de pétrole syrien afin d'apporter une aide financière à la rébellion contre Assad et de soulager la population civile.

L'Union européenne a annoncé, lundi 22 avril, une levée partielle de l'embargo pétrolier en Syrie afin d'aider financièrement la rébellion engagée contre Bachar al-Assad.

Les ministres des Affaires étrangères européens, réunis au Luxembourg, ont autorisé, sous conditions, l’importation de pétrole brut produit en Syrie, l’exportation d’équipements dans le secteur pétrolier et gazier ainsi que les investissements dans ces domaines.

George Sabra nommé président par intérim de l'opposition syrienne

George Sabra a été désigné président par intérim de l'opposition syrienne, a annoncé lundi le Conseil national syrien (CNS), au lendemain de la démission d'Ahmed Moaz al-Khatib. La prochaine élection du chef de la Coalition se tiendra le 10 ou 11 mai prochain.

George Sabra, un chrétien de 66 ans, a été jusqu'à présent le chef du CNS. Vétéran de l'opposition, c'est un ancien instituteur communiste qui a passé de longues années en prison et dans la clandestinité. Il a quitté la Syrie au début de 2012 dans le but de contribuer à structurer l'opposition. "Abou Chadi", comme le surnomment ses partisans, est populaire pour son intransigeance, refusant tout compromis avec le régime.

Les achats de pétrole seront autorisés à condition qu’ils soient validés par une organisation légitime de l’opposition.

"Nous répondons aux critiques de l'opposition"

Les ministres ont jugé "nécessaire" d'"introduire des dérogations" aux sanctions dans le but d'"aider la population civile syrienne, en particulier en réponse aux problèmes humanitaires (...) et pour restaurer une activité économique normale", ont-ils indiqué dans les conclusions de leur réunion.

"Nous répondons aux critiques de l'opposition et de la population, qui affirment être plus affectées par les sanctions internationales que le régime" de Bachar al-Assad, a expliqué un haut responsable de l'UE.

"Tout ce qui peut contribuer à augmenter les ressources disponibles pour les personnes affectées par cette crise est évidemment bienvenu", a déclaré de son côté la commissaire européenne à la Coopération internationale et l'Aide humanitaire, Kristalina Georgieva.

La production divisée par trois depuis mars 2011

Les Vingt-Sept avaient interdit, en 2011, l’achat de pétrole syrien par les entreprises européennes en réponse à la répression du soulèvement contre le président syrien.

Depuis le début de la révolte en mars 2011, la production pétrolière syrienne a été pratiquement divisée par trois, tombant à 130 000 barils par jour en mars dernier, soit à peine plus de 0,1 % du total mondial, selon les dernières estimations de l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Le gros des champs pétroliers de la Syrie est concentré autour de Deir Ezzor, dans l'est du pays, près de la frontière irakienne. Certains d'entre eux se trouvent désormais aux mains des rebelles.

Avec dépêches

Première publication : 22/04/2013

  • SYRIE

    L'opposition syrienne dénonce un massacre dans un quartier de Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    Pour Bachar al-Assad, l'Occident paiera cher son soutien à Al-Qaïda

    En savoir plus

  • SYRIE

    Nouvelle démission de Moaz al-Khatib, le chef de l'opposition syrienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)