Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Grèce, la victoire de Syriza doit-elle inquiéter les Européens ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Union Africaine, est-ce vraiment une union ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande, le "Hitler" d'Al Watan Al An

En savoir plus

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

TECH 24

Des technologies pour aider les malvoyants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Guillaume de Tonquédec, acteur chouchou des français

En savoir plus

Economie

ArecelorMittal signe l'acte d'arrêt définitif des hauts-fourneaux de Florange

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/04/2013

Les hauts-fourneaux du site de Florange vont être définitivement arrêtés à partir du 24 avril a annoncé ArcelorMittal. La procédure d'extinction de ce lieu symbolique de la filière sidérurgique française devrait durer plusieurs semaines.

La procédure d'extinction définitive des hauts-fourneaux du site d'ArcelorMittal à Florange démarrera mercredi, a-t-on appris mardi auprès de la direction de l'entreprise.

Ce processus, visant à couper l'alimentation en gaz des tours de chauffe (maintenues en veille depuis octobre 2011), prendra deux jours, mercredi et jeudi.

"L'arrêt des tours de chauffe marque bien le début du lancement de la procédure de mise sous cocon", a déclaré à l'AFP Henri-Pierre Orsoni, directeur général d'ArcelorMittal Atlantique, confirmant des informations obtenues de sources syndicales.

"L'opération commencera mercredi et durera 48 heures" a précisé de son côté Frédéric Weber, représentant du syndicat FO ArcelorMittal à l'issu d'un comité d'entreprise à Florange.

Plusieurs semaines

La plupart des 122 salariés de la filière à chaud, dans l'attente d'un reclassement, devraient être mobilisés pour opérer la fermeture du site.

"Certains ouvriers reclassés sur d'autres filières devraient être rapatriés pendant quelques semaines sur la filière liquide pour la mise sous cocon, car c'est eux qui connaissent le mieux les machines", a déclaré Xavier Le Coq, représentant national CFE-CGC.

Cet arrêt concerne les quatre tours de chauffe (ou "cowpers") encore en état de marche à Florange: trois sur le haut-fourneau P6 et une sur le P3.

La procédure complexe de mise sous cocon de l'ensemble de la filière liquide, qui sera lancée mercredi, prendra plusieurs semaines, jusqu'à la fin juin.

AFP

Première publication : 23/04/2013

  • FRANCE

    À Strasbourg, les ArcelorMittal réclament l'aide de l'Europe

    En savoir plus

  • SIDÉRURGIE

    ArcelorMittal détaille son plan aux syndicats, des "zones d'ombre" subsistent

    En savoir plus

  • FRANCE

    Florange : la presse française dénonce l"'échec" de Hollande sur Ulcos

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)