Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Le grand bond en avant de la croissance américaine

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

EUROPE

Un général israélien accuse Damas d'avoir utilisé des armes chimiques

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/04/2013

Selon un responsable du renseignement militaire israélien, Damas a utilisé des armes chimiques, probablement du gaz sarin. Des diplomates à l'ONU ont récemment déclaré que les pays occidentaux avaient des "preuves solides" de l'usage de ces armes.

Un responsable du renseignement militaire israélien a accusé mardi 23 avril le régime du président syrien Bachar al-Assad d'"utiliser des armes chimiques" face à la rébellion. "D'après ce que nous avons compris, le régime a utilisé des armes chimiques meurtrières dans un certain nombre d'incidents, probablement du gaz sarin", a dit le général de brigade Itai Brun au cours d'une conférence sur la sécurité à Tel Aviv. Ses déclarations ont été diffusées par la radio militaire israélienne ainsi que sur le compte Twitter officiel de Tsahal.

Le général Brun a précisé que cette analyse se basait notamment sur des photos de victimes dont les pupilles sont contractées et dont de la mousse s'échappe de la bouche. Autant de signes qui "attestent de l'utilisation d'armes chimiques mortelles", selon le général.

Agent chimique "très suspect"


Les agences de renseignement américaines enquêtent sur l'utilisation éventuelle d'armes chimiques par le régime syrien contre les rebelles, évoquée par des pays européens, a déclaré le 18 avril un haut responsable américain. Selon certaines informations, un agent chimique "très suspect" pourrait avoir été utilisé au cours de récents combats en Syrie, mais les services d'espionnage sont toujours en train d'évaluer ces informations et n'ont pas encore tiré de conclusion, a expliqué à l'AFP un haut responsable américain sous couvert d'anonymat.

La semaine précédente, des diplomates à l'ONU ont confié sous le couvert de l'anonymat que les pays occidentaux avaient des "preuves solides" que des armes chimiques avaient été utilisées au moins une fois dans le conflit syrien.

Selon le "Washington Post" et la revue "Foreign Policy", qui citent des responsables anonymement, la France et le Royaume-Uni ont informé le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon que des examens du sol, des entretiens avec des témoins et des rebelles montraient que des agents neurotoxiques avaient été utilisés dans et autour d'Alep (nord), de Homs (centre) et peut-être à Damas.

Le mois dernier, le gouvernement syrien et les rebelles se sont mutuellement accusés d'avoir mené une attaque chimique près de la ville d'Alep, dans le nord.

FRANCE 24 avec dépêches

 

Première publication : 23/04/2013

  • SYRIE

    Londres aurait la preuve que des armes chimiques ont été utilisées en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Des "preuves solides" de l'utilisation d'armes chimiques en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Armes chimiques : Damas refuse l'envoi d'enquêteurs de l'ONU sur son territoire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)