Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : La troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton, la candidate démocrate à la Maison Blanche

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attaques terroristes en Europe, quelles solutions face à la menace ?

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : les Jeux olympiques des réfugiés

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Le vrai antidote contre l’EI, c’est la culture"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les toits de Paris, un trésor entre ciel et terre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Athènes, la culture plus forte que la crise

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

EDF adopte le projet d'EPR à Hinkley Point, Londres temporise

En savoir plus

LE DÉBAT

Hillary Clinton peut-elle conquérir la Maison Blanche ? (partie 1)

En savoir plus

Retour dans les pays qui ont marqué l’actualité, les villes traumatisées par la guerre, une catastrophe naturelle ou un désastre industriel. Le dimanche à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet! Retrouvez l'émission à la rentrée.

BILLET RETOUR

BILLET RETOUR

Dernière modification : 24/04/2013

Retour à Fukushima, deux ans après

Deux ans après la catastrophe nucléaire, Fukushima est toujours une ville fantôme. Nos reporters sont allés à la rencontre des hommes et des femmes dont les vies ont été brisées le 11 mars 2011.

Qui dit accident nucléaire dit inquiétude pour la population, et surtout pour les enfants. Un rapport récent de l’Organisation mondiale de la santé montre d’ailleurs un risque accru de cancers chez les nourrissons exposés dans les zones les plus contaminées de Fukushima. Pour ce "Billet retour", il nous semblait important de rencontrer une famille avec enfants.

Nous n’avons pas tardé à changer notre fusil d’épaule face à la triste réalité de la région : il ne reste presque aucun jeune à moins de trente kilomètres du site accidenté. Les rares qui sont restés sont confinés chez eux et évitent autant que possible le contact avec les médias. À la place, nous avons donc filmé ces villes et ces lotissements de "vieux" ou, du moins, de personnes d’un âge respectable. Avec, en creux, l’absence flagrante d’enfants.

C’est Yoshiharu Sué, 61 ans, qui nous a servi de guide dans cet environnement quelque peu déprimé… du moins en apparence. Sué fait partie des 160 000 personnes évacuées des environs de la centrale suite à l’accident déclenché par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011. Une catastrophe historique qui a coûté la vie à près de 19 000 personnes au Japon. Cet ancien ingénieur devenu agriculteur a dû abandonner sa maison après la catastrophe. "J’ai vu un nuage violet, je me suis dit qu’il valait mieux fuir", raconte-t-il. Sue a aussi laissé derrière lui ses champs et le cimetière de ses ancêtres. Comme des milliers d’autres réfugiés du nucléaire, il a été relogé dans de ternes lotissements de préfabriqués. Il partage désormais un 50 m2 avec sa femme et sa mère.

Pourtant, avec ses éclats de rire et son énergie communicative, Sué nous a montré la face lumineuse de Fukushima. Ces grands-mères qui se retrouvent chaque après-midi pour plier des origamis ou jouer à des jeux d’adresse, les volontaires qui organisent des concerts et des ateliers, toutes ces personnes qui tentent de reconstruire leur quotidien, loin de chez elles.
 

Malgré cette leçon de courage - ou de résignation, comme on voudra l’appeler -, le gouvernement sait qu’il doit aller vite s’il veut que Fukushima renaisse un jour. Les gens partiront s’ils ne peuvent pas rentrer chez eux rapidement. À marche forcée et en dépit de niveaux de radioactivité parfois élevés, les villes proches de la centrale nucléaire rouvrent les unes après les autres. Odaka, mais aussi Kawauchi, Tomioka, Nahara et une partie de Namie. Pour le moment, les habitants ne peuvent revenir qu’en journée et de façon ponctuelle mais certains, comme Sué, se prennent à rêver du jour où ils referont leurs bagages pour rentrer chez eux.

Regardez une version interactive de ce reportage en cliquant ici.

 

Par Marie LINTON , Guillaume BRESSION

COMMENTAIRE(S)

Les archives

15/07/2016 Chine

Cinquante ans après la Révolution culturelle en Chine

"La Grande révolution culturelle prolétarienne" avait débuté le 16 mai 1966 avec une déclaration officielle, ouvrant la voie à une décennie qui allait bouleverser de façon...

En savoir plus

23/06/2016 Ouganda

Dix ans après le départ de la LRA, les Ougandais toujours traumatisés

Pendant 20 ans, jusqu'en 2006, le nord de l’Ouganda a vécu au rythme d'exactions commises par l’Armée de résistance du Seigneur. Là-bas, plus de 100 000 personnes ont été...

En savoir plus

09/06/2016 Liban

Vidéo : à Sabra et Chatila, l'école pour sortir des camps

Notre reporter Antoine Laurent est retourné dans les camps de réfugiés palestiniens de Sabra et Chatila, près de Beyrouth. Entre le 16 et le 18 septembre 1982, l'un des pires...

En savoir plus

27/05/2016 Turquie

Vidéo : en Turquie, que reste-il de la révolte de Gezi ?

Il y a trois ans, en mai 2013, la ville d’Istanbul entre en ébullition. Le projet de détruire le parc Gezi déclenche une révolte populaire et cristallise la colère des opposants...

En savoir plus

13/05/2016 Irak

Irak : retour à Nadjaf, l’ostracisée redevenue ville sainte et rebelle

On la surnomme "le Vatican du chiisme". Toute l’année, la ville de Nadjaf, au sud de l’Irak, attire des millions de pèlerins venus se recueillir sur le tombeau de l’imam Ali,...

En savoir plus