Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La diplomatie économique, avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

  • Un rassemblement pro-israélien organisé ce jeudi à Paris

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

FRANCE

Mariage pour tous : trois députés UMP sanctionnés après un incident de séance

© Twitter

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/04/2013

Trois députés UMP ont reçu un "rappel à l’ordre" par le bureau de l'Assemblée nationale. Dans la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 avril, en plein débat sur le mariage pour tous, ils avaient failli en venir aux mains dans l'Hémicycle.

L’incident de séance avait marqué les esprits. Le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, avait annoncé qu’il demanderait des sanctions. Ce mercredi, le bureau de l’Assemblée nationale a décidé à l’unanimité de sanctionner trois députés UMP pour l’altercation qui a eu lieu dans l’Hémicycle dans la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 avril.

Les faits

Dans la nuit de jeudi 18 à vendredi 19 avril, à la fin du débat sur le mariage homosexuel, plusieurs députés UMP étaient descendus en bas de l'Hémicycle, furieux de la mimique ironique d'un fonctionnaire du ministère de la Justice, qui siégeait au banc du gouvernement derrière la Garde des sceaux, Christiane Taubira. Tandis que les députés UMP hurlaient "dehors, dehors", et que les huissiers s'interposaient, des coups auraient été échangés.

Yves Albarello, Daniel Fasquelle et Marc Le Fur, se voient infliger un "rappel à l'ordre", sanction la plus légère prévue par le règlement de l'Assemblée et qui n'implique aucune pénalité financière. Claude Bartolone avait dans un premier temps évoqué la possibilité d’un "rappel à l'ordre avec inscription au procès-verbal", qui signifie la privation pendant un mois du quart de l’indemnité parlementaire (environ 1 400 euros).

Le bureau, qui comprend 22 membres représentant tous les groupes politiques de l'Assemblée, a aussi décidé d'envoyer une lettre au ministre des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies, "demandant aux membres du gouvernement de faire également preuve de retenue dans l'Hémicycle". En outre, une déclaration "rappelant les députés à veiller à leur comportement dans l'Hémicycle", sera lue le 14 mai prochain, à l'ouverture de la séance des questions au gouvernement.

Le règlement de l'Assemblée prévoit une gamme de sanctions contre les députés : le simple rappel à l'ordre, le rappel à l'ordre avec inscription au procès-verbal, la censure (privation de la moitié de l'indemnité pendant un mois) et la censure avec exclusion temporaire du Palais Bourbon (et une privation partielle de l'indemnité pendant deux mois).

Avec dépêches

Première publication : 24/04/2013

  • FRANCE

    Le projet de loi sur le mariage gay définitivement adopté à l'Assemblée nationale

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le mariage pour tous peut-il être retoqué par le Conseil constitutionnel ?

    En savoir plus

  • FRANCE

    Mariage pour tous : Claude Bartolone reçoit des menaces de mort

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)