Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Nicolas Hénin, ex-otage : "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry, trois corps remontés

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

Asie - pacifique

Les premiers pas du président Hollande en Chine

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/04/2013

François Hollande se rend jeudi pour la première fois en Chine. Accompagné d'une cinquantaine de chefs d'entreprise, le président va tenter de nouer des liens étroits avec ses interlocuteurs chinois et de relancer l’économie française dans le pays.

Le président François Hollande a, pour la première fois, posé le pied en Chine, jeudi pour une visite éclair de 37 heures. Ce déplacement est marqué par une double priorité. Premier chef d'Etat occidental à être accueilli par le nouveau gouvernement chinois, François Hollande souhaite profiter de ce voyage pour relancer les exportations françaises afin de réduire un déficit commercial abyssal et nouer une relation personnelle avec Pékin.

Emission Focus – les entreprises françaises en Chine

Avant même de retrouver le nouveau numéro un chinois, Xi Jinping, François Hollande, accompagné de huit ministres et d’une soixantaine de patrons d’entreprises, doit visiter une usine construite il y a quatre ans à Pékin par une entreprise française, Bernard Controls.

Dans l'après-midi, au cours d’un entretien avec son homologue chinois, il devrait plaider pour une réduction du déficit commercial qui plombe le commerce extérieur français avec la Chine – qui s’est élevé l'an dernier à près de 26 milliards d'euros - et clore, avec lui, un forum économique franco-chinois.

La perspective de nouveaux contrats

Explications de l'envoyé spécial de FRANCE 24, Gauthier Rybinski

L’entente sino-française repose sur un besoin économique mutuel, comme l’explique Gauthier Rybinski, envoyé spécial de FRANCE 24 à Pékin. "La Chine, à force d’exporter et de se développer, a vu émerger une classe moyenne qui a des besoins, des moyens et donc des désirs d’importation de produits venant d’Europe, et notamment de France. Il y a donc là une convergence d’intérêts entre la France et la Chine", analyse-t-il.

La France espère ainsi signer plusieurs accords institutionnels ou contrats, au cours de la visite du président français, notamment dans des secteurs qui reflètent l'évolution du mode de vie chinois : le développement urbain durable, l'agroalimentaire, la santé ou l'économie numérique.

Le constructeur automobile français Renault pourrait également obtenir le feu vert définitif de Pékin pour construire, en alliance avec son partenaire chinois Dongfeng, une usine qui produirait 150 000 véhicules par an.

Plus important, de nouvelles commandes d'Airbus A320 et de long-courriers sont également attendues. Dans le nucléaire civil, deux lettres d'intention seront vraisemblablement signées, portant sur la construction d'un centre de retraitement des déchets similaire à celui de La Hague (ouest de la France) ainsi qu'une nouvelle tranche de deux réacteurs EPR à Taishan.

Avec dépêches

Première publication : 25/04/2013

  • CHINE

    Pékin obtient des excuses publiques du patron d'Apple

    En savoir plus

  • COMMERCE

    Quand les entreprises françaises cartonnent en Chine

    En savoir plus

  • CROISSANCE

    Le FMI estime que la France est en récession

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)