Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Proche-Orient : Hébron, symbole d’une paix qui semble impossible

En savoir plus

SUR LE NET

Sony et Kim Jong-Un critiqués sur la Toile

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les temps forts musicaux de l'année 2014

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

L'art de la bûche

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Gastronomie, la nouvelle cuisine des affaires étrangères

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Deuxième tour de l'élection présidentielle en Grèce

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle tunisienne : le face à face Essebsi - Marzouki

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

Asie - pacifique

François Hollande en Chine : Pékin s'engage à acheter 60 Airbus

Vidéo par Gauthier RYBINSKI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/04/2013

Dans le cadre de la première visite à Pékin du président français François Hollande, un accord d'intention a été conclu entre les deux pays, jeudi, pour l'achat de 60 Airbus par la Chine.

Dans le cadre de sa première visite en Chine en tant que président, François Hollande, qui a fait du rééquilibrage de la balance commerciale française dans le pays sa priorité, a conclu jeudi plusieurs accords avec ses partenaires chinois. Avec, en premier lieu, une déclaration d’intention de la part de la Chine pour l’achat de 60 Airbus.

Si les détails de cet accord n'ont pas encore été révélés, on indique de source industrielle qu'une part importante de ces Airbus devrait être fabriquée en Chine, dans l'usine de Tianjin, située à 150 km à l'est de Pékin. Selon cette même source industrielle, l'accord porterait sur une nouvelle commande ferme pour une quarantaine d'A320. Le reste concernerait 18 des 45 commandes d'A330 gelées l'an dernier par Pékin en réponse à l'imposition de la "taxe carbone" par l'Union européenne.

Une série d’autres accords

Par ailleurs, en ce qui concerne le traitement de déchets nucléaires, le Français Areva, le China Guangdong Nuclear Power Group (CGNPC) et EDF se sont accordés sur la poursuite d'"études communes en vue du développement d'un nouveau réacteur de troisième génération franco-chinois".

Une série d'autres accords portant sur la protection de l'environnement, le développement urbain, l'aviation civile, l'innovation ou le tourisme a par ailleurs été conclue.

Avec dépêches
 

Première publication : 25/04/2013

  • FRANCE - CHINE

    Les premiers pas du président Hollande en Chine

    En savoir plus

  • CHINE

    Pékin obtient des excuses publiques du patron d'Apple

    En savoir plus

  • COMMERCE

    Quand les entreprises françaises cartonnent en Chine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)