Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Simone Gbagbo rejette toutes les charges au premier jour de son procès à Abidjan

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Hugo Lloris : "On a envie d'aller le plus loin possible pendant l'Euro"

En savoir plus

FOCUS

Terrorisme au Bangladesh : des activistes visés par Al-Qaïda et l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le mystère Henri Pick", une enquête littéraire signée David Foenkinos

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Des pénuries en série au Venezuela et l'industrie du jeu vidéo africain

En savoir plus

LE DÉBAT

Hissene Habré condamné, un verdict pour l'exemple ? (partie 1)

En savoir plus

LE DÉBAT

Hissene Habré condamné, un verdict pour l'exemple ? (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gare au gorille"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le costard d'Emmanuel Macron"

En savoir plus

Afrique

Émission spéciale : le Mali, du Nord au Sud

Texte par François PICARD

Dernière modification : 26/04/2013

Alors que la France commence son désengagement du Mali, quelle est la situation sur le terrain ? Où en est la réconciliation du pays ? FRANCE 24 vous propose une émission spéciale au Mali pour tenter de répondre à ces questions.

Il n’y a pas que les économistes qui aiment faire des prévisions. Au Mali, il est difficile de trouver quiconque qui n’ait prévu la crise que traverse le pays, depuis le putsch militaire de mars 2012 jusqu’à la scission du Nord, aux mains des séparatistes touareg et des djihadistes.

En revanche, l’intervention militaire française semble avoir pris tout le monde de court. Une bonne surprise, disent les habitants de Gao, qui se souviennent que les islamistes armés s’étaient préparés pour une bataille sur le terrain, pas aux bombardements aériens.

Il est également difficile de trouver un politicien, à Bamako, qui ait un regard critique sur l’intervention française. L’opposant Oumar Mariko, par exemple, a beau dénoncer, par téléphone une "seconde colonisation" au sujet de l’opération Serval, il ne souhaite pas pour autant en parler face aux caméras de FRANCE 24. Tous ceux qui ont soutenu le coup d’État de mars 2012 et ont rechigné à toute intervention extérieure dans le pays pour reconquérir le Nord, font aujourd’hui profil bas.

Deuxième partie de l'émission spéciale au Mali

Première publication : 26/04/2013

  • MALI

    L'ONU décide l'envoi de 12 600 Casques bleus au Mali

    En savoir plus

  • MALI

    "Au sol, c'est aux habitants de l'Azawad de lutter contre les terroristes au Nord-Mali"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Mali : l'Assemblée nationale vote la prolongation de l'opération Serval

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)