Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

MODE

Jean-Marc Loubier, sacs et souliers

En savoir plus

FOCUS

Bosnie-Herzégovine : les "plénums citoyens" vont-ils passer à l'heure du printemps ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Orchestre national de Barbès : le collectif survolté joue sa "Dame de coeur"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Accueil mitigé du "Twitter chinois"

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

  • En direct : Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Naufrage du ferry sud-coréen : le capitaine recherché

    En savoir plus

  • Accord à Genève : l’est de l’Ukraine encore loin de la "désescalade"

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

Economie

L'avenir économique de Madrid s'annonce encore plus noir

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/04/2013

L'Espagne a annoncé que la récession en 2013 serait encore plus grave que prévu et que le pays ne réussirait pas à réduire son déficit sous la barre des 3 % avant 2016.

L'Espagne verra son économie se contracter de 1,3% cette année avant un retour à la croissance en 2014, a annoncé vendredi le gouvernement, qui a dû admettre que son déficit public ne redescendrait pas sous le seuil des 3% avant 2016, soit deux ans plus tard que prévu.

Le gouvernement de droite de Mariano Rajoy, engagé dans un effort historique d'assainissement des comptes publics, présentait ses prévisions économiques allant jusqu'en 2016, constituant le Programme de stabilité qui doit être envoyé à Bruxelles.

Il s'agit de prévisions "extrêmement prudentes", a souligné le ministre de l'Economie, Luis de Guindos, à l'issue du Conseil des ministres qui venait d'approuver ce plan.

Ce cadre macro-économique est assorti d'un plan de réformes structurelles vivement réclamé par Bruxelles, qui ne cesse de mettre en garde l'Espagne contre le "déficit excessif" de ses comptes publics.

Ces réformes excluent une hausse des principaux impôts, mais le gouvernement envisage des taxes supplémentaires notamment en matière d'environnement. "Nous n'allons pas augmenter les grands impôts : l'impôt sur le revenu et la TVA", a souligné la porte-parole du gouvernement, Soraya Saenz de Santamaria.

Retombée en récession à la fin 2011, la quatrième économie de la zone euro a terminé l'année 2012 sur un recul de 1,37% de son produit intérieur brut. Pour 2013, le gouvernement a été contraint d'admettre que le recul du PIB irait jusqu'à 1,3%, avant un retour à une faible croissance de 0,5% en 2014.

Dans ce contexte, le chômage, qui a atteint à la fin mars le seuil record de 27,16% des actifs et dépassé la barre des six millions de sans-emploi, ne devrait baisser que faiblement en 2014, à 26,7% puis 25% en 2015.

Après avoir annoncé l'an dernier un programme d'économies atteignant 150 milliards d'euros jusqu'en 2014, le gouvernement a dû relever son objectif de réduction du déficit public, à 6,3% du PIB cette année contre une prévision de 4,5%, puis 5,5% en 2014, 4,1% en 2015 et 2,7% en 2016.

La dette publique du pays, qui s'alourdit mécaniquement avec la hausse des déficits, devrait quant à elle s'envoler à 91,4% en 2013, 96,2% en 2014, 99,1% en 2015 et 99,8% en 2016. 

AFP

Première publication : 26/04/2013

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Plus d'un quart des Espagnols sont au chômage, un seuil historique

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    Économie : Bruxelles s'inquiète de déséquilibres "excessifs" en Espagne et en Slovénie

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    "Bruxelles réalise que l’économie de l'Union européenne s'effondre"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)