Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Culture

Un tribunal annule la condamnation pour blasphème du pianiste turc Fazil Say

© DR | Photo de Fazil Say sur son site internet.

Texte par Priscille LAFITTE

Dernière modification : 26/04/2013

Un tribunal d'Istanbul a annulé la condamnation à 10 mois de prison avec sursis du pianiste turc Fazil Say, jugé pour insultes envers l'islam. Un nouveau procès devra trancher ultérieurement sur le fond de l'affaire.

Un tribunal d’Istanbul a annulé la peine de prison prononcée à l’encontre du pianiste turc Fazil Say le 15 avril dernier, d'après l'agence de presse Anatolie.

Le tribunal avait condamné le pianiste à dix mois de prison avec sursis, peine qui serait suspendue si, dans les cinq années à venir, le pianiste âgé de 43 ans ne proférait pas de nouvelles "insultes [contre les] valeurs religieuses d'une partie de la population". Saisie en appel par les avocats du pianiste, la 28e Cour criminelle d’Istanbul a estimé, ce vendredi, que la décision du précédent tribunal souffrait de vices de procédure sur les conditions de cette période probatoire et a prononcé l'annulation de la peine.

Cette décision judiciaire ouvre la voie à un nouveau procès au cours duquel l’affaire sera à nouveau tranchée sur le fond.

Malaise en Turquie

Fazil Say est poursuivi à la suite d'une plainte déposée par trois citoyens turcs pour avoir repris sur Twitter des vers du poète persan du XIe siècle Omar Khayyam - réputé pour son épicurisme bien éloigné des dogmes de l’islam rigoriste - et pour avoir raillé un imam lors de son appel à la prière à Istanbul.

Il s'était ému de sa condamnation, y voyant une dérive du pouvoir islamiste en Turquie. "Davantage que pour ma personne, cette condamnation, alors que je n'ai commis aucun crime, est inquiétante pour la liberté de convictions et d'expression en Turquie", a-t-il notamment déclaré à l'issue de son procès, le 15 avril.

Le vice-Premier ministre du gouvernement islamo-conservateur au pouvoir en Turquie depuis 2002, Bülent Arinç, avait approuvé le jugement, estimant que "si vous insultez les croyances des autres, cela requiert une sanction pénale".

Première publication : 26/04/2013

  • TURQUIE

    Le pianiste turc Fazil Say condamné pour blasphème envers l'islam

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Le pianiste turc Fazil Say, athée militant, comparaît pour blasphème

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)