Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Economie

Les ventes du smartphone Galaxy S3 assurent des profits record à Samsung

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/04/2013

Le géant sud-coréen Samsung a annoncé, vendredi, des bénéfices nets record pour le premier trimestre 2013 grâce aux ventes de son smartphone star, le Galaxy S3. De bons résultats publiés le jour de la sortie de son nouveau modèle le Galaxy S4.

Le sud-coréen Samsung a marqué un point psychologique vendredi dans le match qui l'oppose à l'américain Apple en annonçant des bénéfices trimestriels record le jour de la sortie de son nouveau smartphone vedette, le Galaxy S4, concurrent de l'iPhone 5.

Alors qu'Apple a annoncé mardi le premier recul de son bénéfice net en près de dix ans, Samsung a fait état de performances opérationnelles impressionnantes, y compris dans les marges, son talon d'Achille par rapport à l'américain.

Le sud-coréen a dégagé un bénéfice net en hausse de 41,6% sur les trois premiers mois de l'année, à 7.150 milliards de wons (4,9 milliards d'euros) contre 5.050 milliards au premier trimestre 2012.

Il bat le précédent record de 7.040 milliards de wons établi sur les trois derniers mois de l'an dernier, une saison généralement faste pour les vendeurs de portables qui bénéficient des achats liés aux fêtes de fin d'année.

Surtout, le bond du bénéfice opérationnel (+54% sur un an, à 8.800 milliards de wons) met en évidence une nette amélioration des marges d'exploitation grâce au Galaxy S3, lancé en mai 2012 et vendu (plus de 400 euros hors abonnement) depuis à quelque 60 millions d'unités, selon les analystes.

Le chiffre d'affaires du groupe n'a augmenté "que" de 16,8%, à 52.900 milliards de wons, au cours de la période sous revue.

Le sud-coréen, dont la gamme est très vaste, du S3 aux modèles moins chers pour les pays émergents, reste toutefois loin d'Apple en termes de rentabilité avec une marge opérationnelle deux fois plus élevée pour l'américain.

La publication de ces résultats trimestriels coïncide avec le lancement très attendu vendredi en Corée du Sud, puis ce week-end à travers le monde, du nouveau smartphone du sud-coréen, le Galaxy S4 destiné à contrer l'iPhone 5.

Pas plus que l'iPhone 5, le S4 n'offre de révolution technologique mais des améliorations qui peuvent se révéler déterminantes dans la concurrence exacerbée entre les smartphones et les tablettes utilisant comme lui Android, le logiciel mobile du rival Google.

Le S4 est notamment doté d'un grand écran haute définition (5 pouces, 12,7 centimètres), d'une batterie et d'un appareil photo plus performants.

Il peut reconnaître les mouvements oculaires pour faire défiler ou tourner automatiquement des pages au fur et à mesure de la lecture, ou encore interrompre des vidéos quand l'utilisateur regarde ailleurs.

Les consommateurs affluaient vendredi matin dans le grand magasin de Samsung à Séoul dans l'espoir d'être parmi les premiers à débourser 890.000 wons (615 euros) pour acquérir le S4.

"Je ne sais pas s'il est très différent du S3, mais c'est un bond technologique par rapport à mon vieux portable, et je veux rester sous Android", confiait Kim Yu-Ri, un étudiant propriétaire d'un Galaxy S2.

Des analystes estiment que le S4 pourrait atteindre la barre des 80 millions d'unités vendues en profitant des récents problèmes rencontrés par Apple dans sa chaîne d'approvisionnement.

Problèmes auxquels est confronté le sud-coréen lui-même, sur les terres d'Apple... Les opérateurs américains Sprint Nextel et T-Mobile ont en effet annoncé mercredi avoir repoussé la date d'arrivée dans leurs magasins du Galaxy S4 faute d'avoir été livrés.

Samsung, qui ne publie pas lui-même le détail de ses ventes dans ses résultats intermédiaires, a écoulé environ 70 millions de smartphones sur les trois premiers mois de l'année, selon les analystes.

Avec le S4, Samsung espère conforter la place de numéro un mondial des smartphones (et toutes catégories de téléphones portables) qu'il avait ravie à Apple en 2011 et qu'il a consolidée l'an dernier en s'adjugeant environ 30% de part de marché contre 19% pour le groupe à la pomme.

Dans un communiqué, le vice-président du groupe, Robert Yi, a toutefois prévenu qu'il pourrait connaître au deuxième trimestre "une plus grande concurrence dans les téléphones portables avec la croissance du marché des smartphones de moyenne et d'entrée de gamme".

AFP

Première publication : 26/04/2013

  • CHINE

    Pékin obtient des excuses publiques du patron d'Apple

    En savoir plus

  • TÉLÉCOMMUNICATIONS

    Samsung continue son offensive anti-iPhone avec le Galaxy S4

    En savoir plus

  • TÉLÉCOMMUNICATIONS

    Téléphonie mobile: à Barcelone, tout le monde veut sa part du gâteau

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)