Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ouganda : Dominic Ongwen comparaît devant la CPI

En savoir plus

FOCUS

Auschwitz, symbole d'une entreprise de mort programmée et industrielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

SUR LE NET

La beauté noire à l'heure du web 2.0

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 2)

En savoir plus

Amériques

Lettres empoisonnées à la ricine : un professeur d'arts martiaux arrêté

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/04/2013

Un professeur d'arts martiaux de 41 ans a été arrêté, samedi, et placé en détention à Tupelo, dans le Mississippi, dans le cadre de l'enquête sur les trois courriers empoisonnés à la ricine, dont l'un envoyé au président Barack Obama.

Les agents fédéraux américains ont arrêté samedi un professeur d'arts martiaux dans le cadre de l'enquête sur l'envoi de lettres empoisonnées au président Barack Obama et à deux autres personnalités américaines.

Everett Dutschke, âgé de 41 ans, a été placé en détention sans incident à Tupelo, dans le Mississippi, où il réside, a déclaré le chef de la police de la ville, Tony Carleton.

L'homme était surveillé depuis la veille et les policiers ont procédé à son arrestation dans la nuit. Des agents du FBI, de la police du Capitole et d'une unité antiterroriste de la Garde nationale du Mississippi avaient perquisitionné mardi et mercredi au domicile de Dutschke et dans les anciens locaux d'un club d'arts martiaux qu'il dirigeait.

Le parquet a levé mardi ses charges à l'encontre d'un autre homme, Paul Kevin Curtis, un temps soupçonné dans l'envoi de ces lettres.

Les trois courriers, dont deux au moins contenaient des traces de ricine, un poison violent, ont été envoyés mi-avril à la Maison blanche, au sénateur républicain du Mississippi Roger Wicker et à une magistrate du même Etat, Sadie Holland.

Reuters

Première publication : 27/04/2013

  • ÉTATS-UNIS

    Lettres empoisonnées à la ricine : un suspect interpellé dans le Mississippi

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Une lettre contenant de la ricine adressée à Barack Obama

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)