Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Résilience brésilienne"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel avenir pour la SNCM?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU se réunit en urgence

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois juifs"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

EUROPE

Trois pesticides nocifs pour les abeilles interdits dans l'Union européenne

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/04/2013

L'usage de trois insecticides mortels pour les abeilles va être interdit durant deux ans dans toute l'Union Européenne. Une décision de la Commission qui fait débat au sein des Vingt-Sept.

La Commission européenne a décidé, lundi, d'interdire à titre provisoire l'utilisation de trois pesticides largement répandus dans le monde et liés à la disparition des abeilles.

La Commission va donc suspendre pendant deux ans l'utilisation de trois néonicotinoïdes (classe d'insecticide neurotoxique) présents dans des pesticides pour quatre types de cultures: le maïs, le colza, le tournesol et le coton. L'interdiction sera proportionnée, car elle ne concernera que certaines cultures et les périodes de l'année durant lesquelles les abeilles sont actives.

Les trois néonicotinoïdes incriminés sont présents dans des pesticides principalement commercialisés par l'Allemand Bayer et le Suisse Syngenta, notamment le Cruiser OSR.

Divisions au sein de l'UE


Quinze pays, dont la France et l'Allemagne, ont voté en faveur de cette interdiction. Huit dont le Royaume-Uni, l'Italie et la Hongrie, ont voté contre et quatre, dont l'Irlande, présidente en exercice de l'UE, se sont abstenus. Un scrutin serré qui témoigne des fortes pressions de l'industrie et des lobbies agricoles.

Cette division est la raison pour laquelle aucune majorité ne s'est dégagée en faveur ou contre l'interdiction des pesticides tueurs d'abeilles. Mais avec 187 voix pour l'interdiction, 125 voix contre et 33 abstentions, la Commission a tout de même le pouvoir d'en prohiber leur usage. La décision sera annoncée "dans les prochaines semaines", a déclaré le commissaire en charge du dossier, le Maltais Tonio Borg.

"Les abeilles sont vitales pour notre écosystème et elles doivent être protégées, d'autant qu'elles apportent une contribution annuelle de 22 milliards d'euros à l'agriculture européenne", a-t-il insisté.

La France se réjouit de la décision

Le ministre français de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a pour sa part salué la mise en place de ce moratoire de deux ans, en faveur duquel la France a voté.

"Je me réjouis de ce moratoire sur les néonicotinoïdes à l'échelle européenne, qui seul permet une protection efficace des abeilles tout en préservant la compétitivité des agriculteurs français par rapport à leur collègues européens", écrit-il dans un communiqué.

Stéphane Le Foll a interdit en juin dernier le pesticide Cruiser OSR, utilisé pour l'enrobage des semences de colza, en raison d'effets néfastes soupçonnés sur les abeilles.

Pour réclamer l'interdiction des trois pesticides, la Commission s'était fondée sur un avis très négatif rendu par l'Autorité européenne pour la sécurité des aliments (EFSA).

Avec dépêches
 

Première publication : 29/04/2013

  • FRANCE

    Un pesticide accusé de nuire aux abeilles pourrait être bientôt interdit

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)