Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

FRANCE

L'Élysée vend une partie de ses bouteilles de vin

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/04/2013

L’Élysée vend aux enchères quelque 1 200 bouteilles, soit un dixième de la cave présidentielle. Et comme il n'y a pas de petites économies, au-delà des 250 000 euros jugés nécessaires à l'opération, les profits seront reversés au budget de l'État.

Le Palais de l'Elysée vendra aux enchères une partie de sa cave  les 30 et 31 mai à l'Hôtel Drouot de Paris. Parmi les bouteilles mises en vente : des Petrus 1990 estimés à 2 200 euros pièce, mais aussi des crus plus modestes à partir de 15 euros. Au total, ce sont près de 1 200 bouteilles qui quitteront l'Élysée, soit un dixième de la cave présidentielle française.

"Ce n'est pas pour être un président normal", a dit François Hollande, selon son entourage, expliquant qu'il s'agissait simplement de gérer la cave présidentielle. Le produit de la vente servira en effet à de nouveaux achats. Mais au-delà des 250 000 euros jugés nécessaires à l'opération, les profits seront reversés au budget de l'État.

La sélection préparée par Virginie Routis, chef sommelière du Palais de l'Elysée, est dominée par le Bordelais et la Bourgogne, mais comprend aussi des vins de Loire, d'Alsace, du sud-ouest ou encore de la vallée du Rhône.

"Des vins liés à l'histoire de la Ve République"

Les bouteilles dont l'Élysée souhaite se séparer sont isolées ou en quantité insuffisante pour être servies à des réceptions. L'organisation de cette vente a été décidée dans un souci de renouvellement de la cave élyséenne, notamment vers des vins plus modestes. "Ce sont des vins qui ont figuré à la table présidentielle pour des dîners ou des réceptions, indique un représentant de l'hôtel des ventes. Certains ont participé à des événements liés à l'histoire de la Ve République."

C'est la première fois qu'un président décide de vendre aux enchères une partie de la cave de l'Élysée. Mais d'autres institutions françaises l'ont déjà fait. En janvier dernier, la municipalité socialiste de Dijon a ainsi récolté 151 620 euros en vendant aux enchères la moitié de sa cave à vin, soit 3 500 bouteilles de Bourgogne, pour financer le service d'action sociale de la ville.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 30/04/2013

  • ÉCONOMIE

    Un géant de l'agroalimentaire chinois fait alliance avec un négociant en Bordeaux

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les vins et spiritueux français battent des records à l'export

    En savoir plus

  • CHINE

    Le vin français, dernière victime de la contrefaçon chinoise

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)