Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

Afrique

Le ministère de la Justice à son tour encerclé par des groupes armés

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/04/2013

Des miliciens qui assiègent depuis deux jours le ministère des Affaires étrangères à Tripoli ont étendu leur action, paralysant également le ministère de la Justice. Ils réclament l'exclusion de la vie politique des membres de l'ancien régime.

Des miliciens armés réclamant l'exclusion politique des collaborateurs de l'ancien régime ont cerné mardi le siège du ministère libyen de la Justice à Tripoli, étendant leur action qui paralysait depuis dimanche le ministère des Affaires étrangères.

"Plusieurs hommes armés à bord de véhicules équipés de canons anti-aériens ont cerné ce matin le siège du ministère de la Justice", a affirmé à l'AFP Walid Ben Rabha, chef du bureau de l'information au ministère.

"Ils ont demandé au ministre et au personnel présent de quitter leurs bureaux et ont fermé le ministère", a-t-il précisé.

Les protestataires qui assiègent depuis dimanche le ministère des Affaires étrangères avaient menacé d'étendre leur action à d'autres institutions de l'Etat si leurs revendications n'étaient pas satisfaites.

Ils réclament le vote par le Congrès général national (CGN) du projet de loi sur l'exclusion politique des anciens collaborateurs de Mouammar Kadhafi.

Actuellement examiné par le CGN, la plus haute autorité politique de Libye, ce projet de loi provoque des remous au sein de la classe politique car elle risque de mettre sur la touche plusieurs hauts responsables du pays.

Sous la pression, le CGN a annoncé qu'il suspendait ses séances plénières jusqu'à dimanche, pour permettre aux blocs politiques de l'Assemblée d'examiner le projet de loi.

AFP

Première publication : 30/04/2013

  • LIBYE

    Le ministère des Affaires étrangères encerclé par des groupes armés

    En savoir plus

  • LIBYE

    Qui se cache derrière l'attaque contre l'ambassade de France à Tripoli ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)