Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : les prestations sociales gelées jusqu'en octobre 2015

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après moi, le déluge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

  • En direct : le président sortant Bouteflika a voté en fauteuil roulant

    En savoir plus

  • Nigeria : confusion autour du sort des 129 lycéennes enlevées par des islamistes

    En savoir plus

  • Crise ukrainienne : Poutine s'adresse aux Russes, les diplomates réunis à Genève

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

Amériques

La mère de Michael Jackson réclame 40 milliards de dollars au promoteur de concerts AEG

©

Vidéo par Kéthévane GORJESTANI , Wassim NASR

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/04/2013

Katherine Jackson poursuit pour négligence la société qui organisait les concerts que le roi de la pop devait donner à Londres, à l'été 2009, lui reprochant d'avoir engagé le docteur Murray. Le procès s'est ouvert lundi à Los Angeles.

Un avocat du promoteur de concert AEG Live a prévenu lundi les jurés du procès au civil de la mort de Michael Jackson qu'ils allaient avoir une image bien différence du "roi de la pop" à la fin du procès, où les avocats de la famille du chanteur veulent faire reconnaître la responsabilité d'AEG.

La société organisait la série de concerts que Michael Jackson devait donner à Londres à partir de juillet 2009 pour son retour sur scène. Mais le chanteur est mort à l'âge de 50 ans le 25 juin 2009 dans sa villa de Los Angeles, en pleines répétitions.

Marvin Putman, l'avocat d'AEG, a assuré dans sa déclaration préliminaire à l'ouverture du procès, lundi à Los Angeles, que le promoteur ignorait que le "roi de la pop" prenait du propofol, l'anesthésiant dont il a fait une overdose fatale.

Les précisions de Coralie Garandeau, correspondante à Los Angeles

Les trois mois d'audiences vont donner lieu à un déballage de "linge sale" sur la vie privée du chanteur de "Thriller", a-t-il affirmé. "Le Michael Jackson public était très différent du Michael Jackson dans sa vie privée", a déclaré Marvin Putman. "Il avait érigé un mur entre lui et sa famille. Même sa famille ne savait pas exactement ce qui se passait chez lui. Il a tenu à distance ceux qui auraient pu l'aider."

Selon l'avocat, "presque personne ne savait" que le chanteur utilisait l'anesthésiant incriminé depuis des années pour pouvoir dormir, AEG "pas plus que les autres".

L'avocat de la famille Jackson, Brian Panish, avait auparavant estimé dans sa déclaration préliminaire que le décès du chanteur était la conséquence d'un ensemble de facteurs. "Michael Jackson lui-même, le Dr Conrad Murray (ndlr, son médecin personnel) et AEG Live ont chacun joué un rôle dans l'issue définitive, la mort de Michael Jackson", a dit l'avocat.

Katherine Jackson, la mère du chanteur, poursuit AEG Live pour négligence. Elle reproche à cette entreprise privée d'avoir engagé le Dr Murray, qui a été condamné en 2011 au pénal pour homicide involontaire, et réclame 40 milliards de dollars de dommages et intérêts.

Brian Panish a reconnu que Michael Jackson avait des problèmes d'addictions médicamenteuses.

De son côté, AEG Live affirme qu'elle n'a ni embauché, ni contrôlé le travail du Dr Murray, et qu'elle ne pouvait pas savoir que le médecin représenterait un danger pour la santé du chanteur.

Reuters
 

Première publication : 30/04/2013

  • MUSIQUE

    De nombreux fichiers musicaux de Michael Jackson auraient été piratés

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Le médecin de Michael Jackson écope de quatre ans de prison ferme

    En savoir plus

  • Michael Jackson : le business ne meurt jamais

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)